Patrick Lagacé est frustré parce que Stephen Harper a refusé de s’aplatir devant les journalistes lors de la dernière campagne électorale.

Que voulez-vous, les journalistes sont des gens avec de gros ego* qui aiment se faire traiter en princesse puisqu’ils s’imaginent livrer un service essentiel…

Pour la suite de l’argumentation, je cède la parole à Ezra Levant qui a dit tout ce qu’il avait à dire à propos du « syndrome Lagacé »:

Si l’on considère que la santé de la démocratie dépend de la diversité des points de vue qui peuvent s’exprimer sur la place publique, alors force est de constater que les journalistes, avec leur pensée unique et leur militantisme, représentent une menace bien plus grande à la démocratie que le gouvernement Harper.

*Parlant d’ego, ceux qui sont passés devant les bureaux de La Presse à Montréal ont pu remarqué des affiches tailles géantes des « veudettes » de La Presse… Le but de La Presse ce n’est pas de diffuser la nouvelle via ses journalistes, mais plutôt de diffuser ses journalistes via la nouvelle.