Antagoniste


5 mai 2011

L’élection de tous les dangers… Canada Election 2011 Québec

La colère est mauvaise conseillèreJe ne parle pas du scrutin fédéral qui vient tout juste de se dérouler, mais de l’élection provinciale qui pourrait avoir lieu dès 2013…

Pourquoi les Québécois ont-ils voté massivement pour un parti sans racines au Québec ?  Précisément parce que le NPD n’avait pas de racines au Québec !

Pour citer Wilfrid Laurier, les canadiens-français n’ont pas d’opinions, ils ont des émotions et pour le plus grand malheur des grands partis, les Québécois sont en colères.  Ils sont en colère parce qu’ils ont voté presque tous les ans depuis 2006 et ils sont en colères parce que le Québec est la province la plus corrompue du Canada.  Cette colère s’est matérialisée lors de la dernière élection fédérale quand les gens ont voté contre des politiciens mainstream pour jeter leur dévolu sur des politiciens qui étaient des outsiders.  Le NPD n’ayant aucune attache dans la province, leurs candidats ont pu jouer parfaitement ce rôle d’outsider.

Les Québécois ont donc décidé de mettre leur rationalité de côté et de laisser parler leurs émotions.  Résultat: un professeur de karaté a battu Lawrence Cannon.  Les députés néo-démocrates n’ont pas été élus à cause de leur programme socialiste, ils ont été élus parce que les gens ont voulu manifester leur dégoût des politiciens en votant pour des gens qui ne faisaient pas partie de « la machine ».

Et si ce sentiment de colère est toujours présent lors de la prochaine élection, les Québécois risquent bien de créer une seconde vague orange sur laquelle pourrait surfer Québec Solitaire, le seul parti sur la scène provinciale qui, actuellement, peut jouer ce rôle d’outsider.  La seule chose qui pourrait faire obstacle à cette vague serait l’arrivée d’un autre parti qui pourrait prétendre à ce rôle, soit la Coalition pour l’avenir du Québec…

La prochaine élection pourrait être celle de tous les dangers parce que la colère est mauvaise conseillère…


5 mai 2011

Vol au-dessus d’un nid de coucou Canada Coup de gueule En Vidéos Gauchistan

On savait que la leader parlementaire du NPD était une truther, on peut maintenant ajouter le nom de Thomas Mulcair au caucus conspirationniste du NPD…

Thomas Mulcair, le lieutenant de Jack Layton au Québec a décidé de faire un Donald Trump de lui-même en déclarant qu’il ne croyait pas que les États-Unis soient en possession de photos du cadavre d’Oussama Ben Laden…

Thomas Mulcair peut se vanter de partager les mêmes idées que Tariq Ramadan:

Quand on sait que Thomas Mulcair est décrit comme l’un des députés les plus expérimentés du NPD et qu’il est appelé à superviser les juniors qui ont été élus au Québec, il est justifié de se questionner sur le sérieux de cette formation politique.  D’autant plus que le même Thomas Mulcair a déclaré sur les ondes de la radio de Radio-Canada qu’il avait personnellement approuvé la candidature de tous ceux qui ont été élus sous la bannière du NPD au Québec lors de la dernière élection…

Quand le reste du Canada va ridiculiser les Québécois pour avoir élu des clowns à la Chambre des communes, on ne pourra qu’acquiescer en silence…


5 mai 2011

Lendemain de veille… Canada Election 2011 Québec

Le Journal de Montréal

Députée introuvable
Le journal de Montréal

Grande absente de la campagne électorale, la nouvelle députée de Berthier-Maskinongé, Ruth Ellen Brosseau, était toujours introuvable hier, au lendemain de sa victoire, à la grande fureur des villes de sa circonscription.

La femme connue surtout pour son unilinguisme ainsi que pour avoir voyagé à Las Vegas pendant sa campagne, a fui les médias, hier, refusant d’accorder des entrevues alors qu’elle passait du temps en famille ».

«On ne veut pas la cacher, s’est défendu son attaché de presse, Marc-André Viau. C’est seulement que tout ce qui se passe est gros pour quelqu’un qui ne s’attendait pas à être élu le 2 mai».

Son élection est en effet un «choc» pour la mère de famille monoparentale qui n’a jamais mis les pieds dans sa circonscription tout au long des 38 jours de campagne. La députée du NPD ne réside pas au Québec, mais plutôt à Ottawa, en Ontario, où elle travaille comme serveuse au Oliver’s Pub, sur le campus de l’Université Carleton.

Hier, son attaché de presse a refusé d’indiquer au Journal où se trouvait Mme Brosseau, admettant toutefois au passage que cette dernière avait «beaucoup de travail devant elle».