Loi De La JungleSelon les illettrés politiques, ils sont légions au Québec, la pensée libertarienne se résume simplement: la loi de la jungle.

Mais qu’est-ce que la loi de la jungle ?  On fait sans doute référence à la loi du plus fort.  Dans une jungle, la propriété privée n’existe pas; si un animal veut un territoire, il peut se l’approprier par la force.  Dans une jungle, il n’y a pas non plus de libertés individuelles; si un animal veut imposer ses choix à une meute, il peut utiliser la coercition.  Dans une jungle, le respect de la vie est un concept inconnu; si un animal veut se nourrir, il peut tuer.

Et le libertarianisme dans tout ça ?  N’en déplaise aux analphabètes politiques de la gauche, la philosophie libertarienne est l’antithèse de la « loi de la jungle ».  Le principe de non-agression est la pierre angulaire de la pensée libertarienne, ce qui fait du principe de coopération volontaire son corollaire immédiat.  Il va de soi que dans une jungle, les principes de non-agressions et de coopérations volontaires ne peuvent exister.  En fait, si une personne est libertarienne c’est précisément parce que le barbarisme associé à la « loi de la jungle » la rebute.

Si l’on veut trouver un régime politique émulant la loi de la jungle, c’est du côté de l’étatisme, si cher à la gauche, qu’il faut se tourner.  Dans un régime étatique, comme le socialisme, c’est le gouvernement qui détient le monopole absolu de la force et l’on peut parler de la loi du plus fort seulement lorsque la force fait l’objet d’un tel monopole.

Dans un régime étatique, la propriété privée n’existe pas; si un gouvernement veut un territoire, il peut se l’approprier par expropriation.  Dans un régime étatique, il n’y a pas non plus de libertés individuelles; si un gouvernement veut imposer ses choix à ses citoyens, il peut utiliser la coercition.  Dans un régime étatique, le respect de la vie est un concept inconnu; si un gouvernement veut punir, il peut tuer.

La gauche, c’est la véritable loi de la jungle:

La prochaine fois qu’un gauchiste décrira le libertarianisme comme étant la « loi de la jungle », vous saurez quoi répondre.