PropagandisteCette semaine le chroniqueur Vincent Marissal nous a fourni un exemple typique de manipulation médiatique ayant pour objectif de faire mal paraître les conservateurs.

Sur son blogue, Marissal nous informe que les conservateurs sont des ordures parce qu’ils contrôlent les gens présents à leur rassemblement. Et en bon gauchiste, on termine le billet en spécifiant que Saint Barack Obama n’aurait jamais osé faire une telle chose.

Ce qu’il fait savoir…

À propos de l’incident qui a fait le plus coulé d’encre, soit l’expulsion de deux étudiantes à Guelph, il faut savoir que la GRC a été directement impliquée dans cette décision.

Toujours à Guelph, il faut aussi savoir que quelques heures avant le rassemblement conservateur, plusieurs centaines d’étudiants s’étaient réunis pour manifester, ce qui a pu rendre la GRC nerveuse.

Impossible de se faire une opinion éclairée sur cet événement sans avoir pris connaissance de ces informations.

En ce qui me concerne, je comprends les conservateurs de passer au crible les gens qui se présentent pour leur rassemblement.  Parce que contrairement à la droite, la gauche a la fâcheuse habitude d’attirer l’attention des médias en posant des gestes violents et/ou irréfléchis.

Pour terminer, soulignons simplement que Barack Obama organise lui aussi ses rassemblements et ses photo-ops en sélectionnant les participants: ici & ici.

Alec Castonguay, un militant anti-conservateur travaillant pour Le Devoir, a réagi à cette histoire en qualifiant Harper d’anti-démocratique.  Par contre, vous ne verrez jamais les gauchistes utiliser la même épithète pour qualifier un comportement similaire de Barack Obama.  Sans compter que par les temps qui courent, le terme « anti-démocratique » convient mieux à des gens comme Kadhafi que Stephen Harper. M’enfin, il ne faut pas se surprendre de voir des « journalistes » utiliser les mêmes talking points que la Coalition.