Antagoniste


7 avril 2011

Manipulations médiatiques Canada Coup de gueule Election 2011 Gauchistan

PropagandisteCette semaine le chroniqueur Vincent Marissal nous a fourni un exemple typique de manipulation médiatique ayant pour objectif de faire mal paraître les conservateurs.

Sur son blogue, Marissal nous informe que les conservateurs sont des ordures parce qu’ils contrôlent les gens présents à leur rassemblement. Et en bon gauchiste, on termine le billet en spécifiant que Saint Barack Obama n’aurait jamais osé faire une telle chose.

Ce qu’il fait savoir…

À propos de l’incident qui a fait le plus coulé d’encre, soit l’expulsion de deux étudiantes à Guelph, il faut savoir que la GRC a été directement impliquée dans cette décision.

Toujours à Guelph, il faut aussi savoir que quelques heures avant le rassemblement conservateur, plusieurs centaines d’étudiants s’étaient réunis pour manifester, ce qui a pu rendre la GRC nerveuse.

Impossible de se faire une opinion éclairée sur cet événement sans avoir pris connaissance de ces informations.

En ce qui me concerne, je comprends les conservateurs de passer au crible les gens qui se présentent pour leur rassemblement.  Parce que contrairement à la droite, la gauche a la fâcheuse habitude d’attirer l’attention des médias en posant des gestes violents et/ou irréfléchis.

Pour terminer, soulignons simplement que Barack Obama organise lui aussi ses rassemblements et ses photo-ops en sélectionnant les participants: ici & ici.

Alec Castonguay, un militant anti-conservateur travaillant pour Le Devoir, a réagi à cette histoire en qualifiant Harper d’anti-démocratique.  Par contre, vous ne verrez jamais les gauchistes utiliser la même épithète pour qualifier un comportement similaire de Barack Obama.  Sans compter que par les temps qui courent, le terme « anti-démocratique » convient mieux à des gens comme Kadhafi que Stephen Harper. M’enfin, il ne faut pas se surprendre de voir des « journalistes » utiliser les mêmes talking points que la Coalition.


7 avril 2011

Une province de quêteux Canada Économie Election 2011 En Chiffres Québec

Les informations relatives aux dépenses et aux revenus du gouvernement fédéral au Québec font partie des choses qu’on me demande le plus souvent sur Twitter ou par email.

Dans le passé, j’ai déjà produit quelques graphiques traitant ces renseignements, mais puisque la demande est forte, les voici donc bonifiés et mis à jour dans un seul et unique billet.  En même temps, ces graphiques serviront à dénoncer les conneries/mensonges rependues par le Bloc Québécois qui essaye de faire passer le Québec comme une éternelle victime.

Pour le Québec:

Fédéralisme

De 1998 à 2008, chaque Québécois a envoyé à Ottawa l’équivalent de -58 011$ et a reçu l’équivalent de +65 262$ pour un solde final positif de +7 251$ (+29 004$ pour une famille de quatre personnes).

Dans le reste du Canada (ROC):

Fédéralisme

De 1998 à 2008, chaque Canadien du ROC a envoyé à Ottawa l’équivalent de -73 071$ et a reçu l’équivalent de +69 746$ pour un solde final négatif de -3 325$ (-13 300$ pour une famille de quatre personnes).

Pour l’Alberta:

Fédéralisme

De 1998 à 2008, chaque Albertain a envoyé à Ottawa l’équivalent de -91 230$ et a reçu l’équivalent de +50 539$ pour un solde final négatif de -40 961$ (-162 764$ pour une famille de quatre personnes).

Pour l’Ontario:

Fédéralisme

De 1998 à 2008, chaque Ontarien a envoyé à Ottawa l’équivalent de -77 110$ et a reçu l’équivalent de +60 118$ pour un solde final négatif de -16 992$ (-67 698$ pour une famille de quatre personnes).

Comme on peut le constater, le Québec s’en tire très bien.  Nous sommes dans le « vert » alors que les autres sont dans le « rouge ».

Donc pour ceux qui se posaient la question, ce n’est pas le Québec qui fait vivre le ROC, c’est le ROC qui fait vivre le Québec.

Et j’espère que vous avez tous un peu honte de cette situation…

Source:
Institut de la statistique du Québec
Comparaisons interprovinciales: Les finances publiques


7 avril 2011

Dénoncer le spin anti-shale Environnement États-Unis Revue de presse

Times Union

Scientist says the spin is on
Times Union

State government’s top scientist on the underground features of New York has never weighed in on the contentious matter of drilling in the great Marcellus shale layers stretching beneath a big part of upstate. Until now.

« The worst spin on the worst incidents are treated as if it’s going to be the norm here, » said Taury Smith, the state geologist, a self-described liberal Democrat more concerned with global warming than extraction of natural gas from one of the largest sources available in the United States. « This could really help us fight climate change; this is a huge gift, this shale. »

He said he has been examining the science of hydrofracturing the shale for three years and has found no cases in which the process has led to groundwater contamination, although several portrayals by anti-fracking groups and featured in the press have raised concerns about underground pools being harmed because of drilling.

« Those are exaggerated problems; each incident wasn’t the result of hydro-fracking. There were incidents of groundwater contamination near frack sites, but they were unrelated, » Smith said.

Smith said the issue has been a major money-maker for some environmental organizations who have used it to raise funds for their treasuries. Allowing fracking, he added, would be a huge boost for New York job creation and for income and business tax revenues.