Gouver-MamanAu Québec, il manque 50 000 places en garderie, les listes d’attentes sont si longues que le délai d’attente avant d’obtenir une place est de 3 ans.  Pour reprendre les propos de Milton Friedman, si l’on confiait la gestion du Sahara au gouvernement, d’ici 5 ans, il y aurait une pénurie de sable.

Mais comment a réagi notre bon gouvernement devant cette pénurie ?

En adoptant la méthode soviétique soit en fermant 479 garderies illégales et en triplant le nombre d’inspecteurs pour faire la chasse aux garderies qui osent opérer sans avoir obtenu la permission du gouvernement !  Rappelons que selon la loi, toute garderie avec plus de 6 places, même si elle n’est pas subventionnée, se doit d’avoir un permis du gouvernement.

Tout aussi surréaliste, Tommy Chouinard, le journaliste de La Presse, décrit les propriétaires de garderies illégales comme étant des gens sans scrupules. À moins d’être un communiste, comment peut-on penser que des gens qui offrent un service réclamé par la population sont des personnes sans scrupule ?  Est-ce plus vertueux de laisser poiroter des gens pendant 3 ans sur des listes d’attentes ?

Durant la prohibition, l’intervention du gouvernement a créé un marché noir de l’alcool.  Qui aurait cru que, quelques décennies plus tard, les politiciens allaient être assez stupides pour répéter le même schème, mais en remplaçant l’alcool par des… garderies !

Somme toute, cette histoire nous rappelle que le gouvernement est l’antithèse de Midas: chaque chose touchée par un fonctionnaire, au lieu de se transformer en or, se transforme en excréments fumants.