Antagoniste


6 mars 2011

La violence de la gauche Coup de gueule En Vidéos États-Unis Hétu Watch

Voici comment la gauche et la racaille syndicale manifestent aux États-Unis:

Ces scènes se sont toutes déroulées récemment dans le cadre de manifestations pro-syndicales.

Maintenant, imaginez quelle aurait été la réaction des médias si l’on avait pu observer ces scènes disgracieuses lors d’un Tea Party…  Mais comme elles ont été vues dans un rassemblement de gauchistes, La Pravda n’en parlera pas.

Il est étrange de constater que dans l’univers médiatique la moindre peccadille sert de prétexte pour diaboliser la droite alors que les énormités de la gauche reçoivent un appui tacite.

H/T: Le Minarchiste Québécois


6 mars 2011

La soviétisation tranquille Économie Gauchistan Québec

Gouver-MamanAu Québec, il manque 50 000 places en garderie, les listes d’attentes sont si longues que le délai d’attente avant d’obtenir une place est de 3 ans.  Pour reprendre les propos de Milton Friedman, si l’on confiait la gestion du Sahara au gouvernement, d’ici 5 ans, il y aurait une pénurie de sable.

Mais comment a réagi notre bon gouvernement devant cette pénurie ?

En adoptant la méthode soviétique soit en fermant 479 garderies illégales et en triplant le nombre d’inspecteurs pour faire la chasse aux garderies qui osent opérer sans avoir obtenu la permission du gouvernement !  Rappelons que selon la loi, toute garderie avec plus de 6 places, même si elle n’est pas subventionnée, se doit d’avoir un permis du gouvernement.

Tout aussi surréaliste, Tommy Chouinard, le journaliste de La Presse, décrit les propriétaires de garderies illégales comme étant des gens sans scrupules. À moins d’être un communiste, comment peut-on penser que des gens qui offrent un service réclamé par la population sont des personnes sans scrupule ?  Est-ce plus vertueux de laisser poiroter des gens pendant 3 ans sur des listes d’attentes ?

Durant la prohibition, l’intervention du gouvernement a créé un marché noir de l’alcool.  Qui aurait cru que, quelques décennies plus tard, les politiciens allaient être assez stupides pour répéter le même schème, mais en remplaçant l’alcool par des… garderies !

Somme toute, cette histoire nous rappelle que le gouvernement est l’antithèse de Midas: chaque chose touchée par un fonctionnaire, au lieu de se transformer en or, se transforme en excréments fumants.


6 mars 2011

Éco-fascisme & grande noirceur Économie Europe Revue de presse

National Post

Wind power will require lifestyle change
National Post

Electricity consumers in the UK will need to get used to flicking the switch and finding the power unavailable, according to Steve Holliday, CEO of National Grid, the country’s grid operator. Because of a six-fold increase in wind generation, which won’t be available when the wind doesn’t blow, “The grid is going to be a very different system in 2020, 2030,” he told BBC’s Radio 4. “We keep thinking that we want it to be there and provide power when we need it. It’s going to be much smarter than that.

Holliday has for several years been predicting that blackouts could become a feature of power systems that replace reliable coal plants with wind turbines in order to meet greenhouse gas targets. Wind-based power systems are necessary to meet the government’s targets, he has explained, but they will require lifestyle changes.

Under the so-called “smart grid” that the UK is developing, the government-regulated utility will be able to decide when and where power should be delivered, to ensure that it meets the highest social purpose. Governments may, for example, decide that the needs of key industries take precedence over others, or that the needs of industry trump that of residential consumers. Governments would also be able to price power prohibitively if it is used for non-essential purposes.

Smart grids are being developed by utilities worldwide to allow the government to control electricity use in the home, down to the individual appliance. Smart grids would monitor the consumption of each appliance and be capable of turning them off if the power is needed elsewhere.