Antagoniste


4 mars 2011

Médecine Socialiste Économie En Vidéos États-Unis Québec

Deux spécimens, probablement issus du Hétutistan, nous parlent des vertus d’un système de santé socialiste:


4 mars 2011

Le modèle norvégien: nationaliser pour mieux privatiser Économie Québec

Alberta Vs. NorvègeDans le dossier des gaz de shale, nos médias ont récemment découvert le modèle norvégien: Anne-Marie Dussault, Benoit Dutrizac, Gérald Fillion, le groupe Maîtres chez nous 21e siècle (qui s’est associé à Bernard Landry), etc. sont tous en pâmoison devant la Norvège.

Mais que prône ce modèle ?

En gros, en Norvège le secteur énergétique (pétrole, gaz & hydro-électricité) a été nationalisé à hauteur de 51%.  Le reste, 49%, a été laissé au secteur privé. Statoil, la compagnie norvégienne qui est chargée de l’exploitation des ressources énergétiques, est d’ailleurs inscrite à la bourse de New York.

Donc si nos nationalo-socialistes veulent absolument copier le modèle norvégien, je n’ai aucun problème avec ça, du moment qu’on copie intégralement le modèle norvégien et pas seulement les éléments qui plaisent aux nationalo-socialistes.  Concrètement, ça signifie une privatisation de 49% des actifs d’Hydro-Québec !  De plus, comme en Norvège, on va vendre le pétrole, le gaz et surtout l’électricité au prix du marché: fini le bloc patrimonial.  À titre indicatif, le tarif résidentiel au Québec est de 6,88¢/kWh contre 8,17¢/kWh en Norvège.

Somme toute, nationaliser 51% des gaz de shale pour pouvoir privatiser 49% du Léviathan qu’est devenu Hydro-Québec ferait du Québec une province un peu plus libertarienne.

N’en reste pas moins que le modèle albertain, entièrement privatisé, reste de loin supérieur au modèle norvégien:

Alberta Vs. Norvège

Sur le même sujet, je vous invite aussi à lire l’excellent billet de derteilzeitberliner: Pétrole norvégien: Derrière les lunettes roses

Sources:
Institut de la statistiques du Québec
Comparaisons internationales / Comparaisons interprovinciales

OCDE
OECD Factbook 2010:  Government debt


4 mars 2011

Government Motors Économie Environnement Revue de presse

The Detroit News

Consumer Reports: GM’s Volt ‘doesn’t really make a lot of sense’
The Detroit News

Consumer Reports offered a harsh initial review of the Chevrolet Volt, questioning whether General Motors Co.’s flagship vehicle makes economic « sense. »The extended-range plug-in electric vehicle is on the cover of the April issue — the influential magazine’s annual survey of vehicles — but the GM vehicle comes in for criticism.

« When you are looking at purely dollars and cents, it doesn’t really make a lot of sense. The Volt isn’t particularly efficient as an electric vehicle and it’s not particularly good as a gas vehicle either in terms of fuel economy, » said David Champion, the senior director of Consumer Reports auto testing center at a meeting with reporters here. « This is going to be a tough sell to the average consumer. »

The magazine said in its testing in Connecticut during a harsh winter, its Volt is getting 25 to 27 miles on electric power alone. « If you drive about 70 miles, a Prius will actually get you more miles per gallon than the Volt does, » Champion said. He was said the five hour time to recharge the Volt was « annoying » and was also critical of the power of the Volt heating system.

The magazine has put about 2,500 miles on its Volt. It paid $48,700, including a $5,000 markup by a Chevy dealer.Champion noted the Volt is about twice as expensive as a Prius.

P.-S. GM a vendu seulement 281 Volt en février