Antagoniste


20 février 2011

Il faut plus de réglementation Économie Québec

Attention, politicien au travail ! Dans son plan de retour à l’équilibre budgétaire, monsieur Bonheur a prévu que les dépenses du gouvernement d’ici 2014, totaliseraient 319 milliards de dollars.  Mais cette semaine, le vérificateur général du Québec a découvert que le gouvernement avait créé des fonds spéciaux qui ont permis de dissimuler certaines dépenses gouvernementales.  Lorsqu’on inclut ces fonds dans le total de dépenses, on découvre que celles-ci totalisent en réalité 324 milliards de dollars, soit une augmentation de 5 milliards !

À titre indicatif, 5 milliards de dollars ça représente 633$ par habitant soit 2 532$ pour une famille de 4.

Vous en connaissez beaucoup des corporations qui pourraient s’en tirer aussi impunément après avoir fait preuve d’une comptabilité aussi créative ?

Les gauchistes se plaignent constamment qu’il faut plus de réglementation.  Il serait temps qu’ils réalisent que le gouvernement est le secteur de l’économie qui est le moins réglementé.  Une situation qui est particulièrement inacceptable quand on sait qu’au Québec le gouvernement contrôle 30,4% de l’économie.

S’il y a un secteur de l’économie québécoise qui est cruellement sous-réglementé, c’est bien celui du secteur gouvernemental !


20 février 2011

Tout ce que vous devez savoir sur le Wisconsin Économie États-Unis Gauchistan Récession

Obama

Imaginez que pour ré-équilibrer ses finances, le gouvernement du Québec décide de revoir les avantages sociaux accordés à ses professeurs.  Imaginez que les professeurs, mécontents de se voir retirer leurs acquis, décident de faire la grève.

Maintenant, imaginez que le premier ministre du Canada, parce qu’il n’aime pas son homologue québécois, décide de faire une conférence de presse dans laquelle il annonce son soutien inconditionnel aux  professeurs du Québec.  Pour ajouter l’insulte à la blessure, imaginez que le premier ministre du Canada décide de mobiliser la machine électorale de son parti pour gonfler les rangs des manifestants qui font la grève…

Si pareil scénario devait se concrétiser, on aurait sur les bras une crise constitutionnelle sans précédent.  On parlerait d’une ingérence inacceptable du fédéral dans les compétences provinciales et les souverainistes en profiteraient pour mobiliser leurs troupes arguant qu’il faut se débarrasser du fédéral.

Et bien, la situation que je viens de décrire est exactement celle qui prévaut actuellement au Wisconsin (ici & ici).

MISE-À-JOUR


20 février 2011

Austérité Économie États-Unis Récession Revue de presse

The Washington Post

The House is their home: Freshman reps are sleeping on the job to make a point
The Washington Post

The new Republicans who shook up Washington last week – forcing their party to take a staggering whack at the budget – are also trying to shape a new idea of what a congressman is. In some cases, that means approaching their terms as one-man shows.

Some have rejected their health insurance to dramatize their objections to government-run care. One will print his own letterhead to demonstrate his frugality. Another is giving back 15 percent of his pay. And several are living in their own offices, in a gesture of contempt for the city outside.

They are joining several dozen incumbents who sleep in their offices: some to save money, some to make the same point about Washington’s evils. It’s not that housing in the city is beyond reach, since a congressman makes $174,000 per year.

These legislators usually spend three nights a week snoozing in their offices. Finding a place to shower is the easy part. They walk through tunnels to use the facilities in the House gym. Dinner is harder: The basement vending machines offer fare like the « Big Az Burger. »