Cette semaine, on a appris qu’une journaliste de CBS a été violée en Égypte par des manifestants réunis sur la place Tahrir. Voici un commentaire qu’on a pu lire sur le blogue de Richard Hétu à propos de cette tragédie:

« C’est bien la seule fois que je regrette qu’Anne Coulter ne soit pas journaliste.

Quoique faire ça avec un barracuda, ce n’est ni très hygiénique, ni très tentant. »

Peut-on imaginer des propos plus ignobles et perfides ?

N’allez pas croire que c’est un fait isolé. Les commentaires les plus abjects les uns que les autres abondent dans le billet en question.  On se demande ce qu’attend Rejean « The Keyboard Warrior » Parent pour poursuivre Cyberpresse et Richard Hétu

Cette semaine, le journaliste Nir Rosen a perdu sa job pour avoir dit que ça aurait été marrant de voir Anderson Cooper se faire violer tout en minimisant le drame qui a touché la journaliste de CBS.  Qu’attend Cyberpresse pour foutre à la porte le modérateur qui a approuvé des commentaires tout aussi dégueulasses ?

Il faut dire que les commentaires haineux sont devenus le pain et le beurre du blogue de Richard Hétu. À titre d’exemples, il suffit de lire les billets sur le gouverneur républicain de la Floride ou sur la fille de Sarah Palin.  Vous croyez qu’un blogue de droite qui publierait de tels propos pourrait s’en tirer aussi facilement ? Comment de tels commentaires ont-ils pu se retrouver sur le site d’un des plus gros quotidiens du Québec ?

Aux États-Unis, ce n’est guère mieux, voici ce qu’on peut entendre dans les rassemblements de gauchistes:

Le vidéo de la manif est disponible ici.

Quand une personne dans un Tea Party traite Obama de socialiste, les médias crient au racisme, mais quand des gauchistes parlent de torturer, lyncher ou de retourner dans une plantation Clarence Thomas, le premier juge noir à siéger à la Cour suprême des États-Unis, les mêmes médias demeurent silencieux… Si les propos tenus dans cette manifestation avaient été prononcés dans un Tea Party, Richard Hétu aurait, non sans raison, logement épilogué sur la question. Mais comme c’est la gauche qui est impliquée, personne n’en parle…

Un autre exemple ?

Voici à quoi ressemble une manif de syndicalleux au Wisconsin:

Imaginez le scandale si ces pancartes avaient été vues lors d’un Tea Party… Mais comme elles ont été vues dans un rassemblement de gauchistes, Hétu n’en parlera pas.

Il est étrange de constater que dans l’univers médiatique la moindre peccadille sert de prétexte pour diaboliser la droite alors que les énormités de la gauche reçoivent un appui tacite.