Antagoniste


18 février 2011

La péréquation: inéquitable et injuste Canada Économie En Chiffres Gauchistan

Le programme de péréquation c’est un peu comme si une personne de la classe moyenne coupait dans son budget d’épicerie pour faire un don de charité à une personne qui désire s’acheter une ferrari.

Péréquation Canada

In short, the grave truth about equalization in Canada is this: the more productive and responsible your province, the lousier your access to medicine, nursing homes, schools, the justice system, day cares, and dozens of other services will be. On the other hand, the more a province proves itself fiscally careless and economically stagnant, the likelier its citizens are to enjoy the most well padded public programs on offer.

Voilà quelque chose qui devrait faire réfléchir Jean-François Lisée.

Source:

How equalization is a formula for stagnation


18 février 2011

La haine des gauchistes Coup de gueule En Vidéos États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Cette semaine, on a appris qu’une journaliste de CBS a été violée en Égypte par des manifestants réunis sur la place Tahrir. Voici un commentaire qu’on a pu lire sur le blogue de Richard Hétu à propos de cette tragédie:

« C’est bien la seule fois que je regrette qu’Anne Coulter ne soit pas journaliste.

Quoique faire ça avec un barracuda, ce n’est ni très hygiénique, ni très tentant. »

Peut-on imaginer des propos plus ignobles et perfides ?

N’allez pas croire que c’est un fait isolé. Les commentaires les plus abjects les uns que les autres abondent dans le billet en question.  On se demande ce qu’attend Rejean « The Keyboard Warrior » Parent pour poursuivre Cyberpresse et Richard Hétu

Cette semaine, le journaliste Nir Rosen a perdu sa job pour avoir dit que ça aurait été marrant de voir Anderson Cooper se faire violer tout en minimisant le drame qui a touché la journaliste de CBS.  Qu’attend Cyberpresse pour foutre à la porte le modérateur qui a approuvé des commentaires tout aussi dégueulasses ?

Il faut dire que les commentaires haineux sont devenus le pain et le beurre du blogue de Richard Hétu. À titre d’exemples, il suffit de lire les billets sur le gouverneur républicain de la Floride ou sur la fille de Sarah Palin.  Vous croyez qu’un blogue de droite qui publierait de tels propos pourrait s’en tirer aussi facilement ? Comment de tels commentaires ont-ils pu se retrouver sur le site d’un des plus gros quotidiens du Québec ?

Aux États-Unis, ce n’est guère mieux, voici ce qu’on peut entendre dans les rassemblements de gauchistes:

Le vidéo de la manif est disponible ici.

Quand une personne dans un Tea Party traite Obama de socialiste, les médias crient au racisme, mais quand des gauchistes parlent de torturer, lyncher ou de retourner dans une plantation Clarence Thomas, le premier juge noir à siéger à la Cour suprême des États-Unis, les mêmes médias demeurent silencieux… Si les propos tenus dans cette manifestation avaient été prononcés dans un Tea Party, Richard Hétu aurait, non sans raison, logement épilogué sur la question. Mais comme c’est la gauche qui est impliquée, personne n’en parle…

Un autre exemple ?

Voici à quoi ressemble une manif de syndicalleux au Wisconsin:

Imaginez le scandale si ces pancartes avaient été vues lors d’un Tea Party… Mais comme elles ont été vues dans un rassemblement de gauchistes, Hétu n’en parlera pas.

Il est étrange de constater que dans l’univers médiatique la moindre peccadille sert de prétexte pour diaboliser la droite alors que les énormités de la gauche reçoivent un appui tacite.


18 février 2011

N’importe qui sauf Obama États-Unis Revue de presse

Los Angeles Times

Obama 2012 support slips; Now, any generic Republican ties him
Los Angeles Times

President Obama’s done a lot of talking recently about Winning the Future. Trouble is, he’s not. Politically.

At this moment — 57% of the way through a first term with only 628 days left until the 2012 presidential election — the Democrat can only tie any conceivable Republican candidate.

The GOP doesn’t even need a frontrunner to catch the incumbent of the most powerful political office in the world. No wonder Obama’s bringing fresh blood into the White House and shipping out aides to kick-start the billion-dollar campaign back in Chicago.

And — this’ll get the ex-state senator chewing the nicotine gum faster — the new Gallup numbers show Obama significantly behind the same standing of his Republican predecessor, that Texas guy who still refuses to reciprocate Obama’s criticism of his two terms.

The youth vote, so crucial to the Democratic ticket last time, is evaporating. Going into the 2008 election Obama had 63% of the registered voters aged 18 to 34. Today, he’s got only 51%. Likewise, Obama’s support among 35-to-54-year-olds has crumbled from 53% in 2008 to 43% today.