Petite mise en situation…

La semaine dernière Armir Khadir est partie en guerre contre un vendeur de chaussures sur la Rue St-Denis à Montréal (ce n’est pas la première fois que le kamarade Khadir perd la tête pour une affaire de souliers…). Quel fut le crime de cet honnête commerçant ? Avoir vendu des produits israéliens…

Voici un excellent topo d’Éric Duhaime qui résume bien l’affaire:

Vendredi dernier au micro de Benoît Dutrizac, Amir « le solitaire » Khadir a tenté de défendre son geste en voulant faire croire aux gens qu’Israël était un régime d’apartheid comparable à celui des Afrikaners d’Afrique du Sud. Quand Benoît Dutrizac a demandé à Khadir pourquoi on ne le voyait jamais manifester contre les produits chinois, le député a décidé de s’enfoncer un peu plus profondément dans sa propre bêtise en déclarant que la Chine était moins pire qu’Israël !

Tout d’abord, démolissions l’affirmation complètement loufoque, et qui empeste l’antisémitisme, voulant qu’Israël soit un régime d’apartheid.

Israël:
Les Palestiniens vivant en Israël ont la citoyenneté israélienne, le droit de vote et le droit de se présenter aux élections. Actuellement, il y a 14 députés arabes au parlement israélien et Ahmad Tibi est un des co-présidents de la Knesset. Mentionnons aussi la présence de Raleb Majadele, qui a été ministre de la Science, de la Culture et du Sport de 2007 à 2009. Les Arabes israéliens peuvent aussi être nommés comme juge à la cour suprême, ce qui est le cas pour Salim Jubran.

Les Arabes israéliens ont le droit de circuler sur le territoire, de fréquenter les écoles et les hôpitaux et l’arabe est l’une des 2 langues officielles du pays (l’autre étant l’hébreu). Ils ont le droit de travailler, d’ouvrir des commerces, d’être des propriétaires terriens et immobiliers. En 2004, Sharon a fait passer une loi exigeant que toutes les compagnies appartenant à l’État embauchent au minimum un Arabe israélien sur leur conseil d’administration. Les Arabes israéliens sont aussi couverts par les programmes sociaux du gouvernement.

Liban:
Les Palestiniens vivant au Liban n’ont aucune liberté politique, sociale et civile. Ils n’ont pas accès aux hôpitaux, écoles et programmes sociaux du gouvernement. Ils sont confinés dans les camps dont ils ne peuvent sortir pour circuler sur le territoire.

Ils n’ont pas le droit d’exercer une profession libérale ou d’ouvrir un commerce, et ce, même dans les camps. Depuis 1994, la police libanaise a fréquemment fermé, des pharmacies, des cliniques et des boutiques. La liberté d’association leur est aussi interdite tout comme il leur est interdit d’être propriétaires d’une maison.

Syrie:
Les Kurdes vivant en Syrie sont victimes d’un programme « arabisation » sauvage. La Syrie leur interdit la pratique de leur culture et l’usage de leur langue est proscrit. En 1980, la Syrie a retiré aux Kurdes tous leurs papiers d’identité, ils ont ensuite été expropriés et relocalisés aux quatre coins du pays par leur gouvernement. Il va sans dire que les organisations politiques kurdes sont illégales.

Les Kurdes ont aussi été privés de leur nationalité syrienne. Par conséquent, ils n’ont pas le droit de vote et ne peuvent pas fréquenter les écoles et les hôpitaux. Ils n’ont pas le droit d’être propriétaires, de faire des études supérieures, d’exercer une profession libérale ou d’ouvrir un commerce. L’État syrien interdit aux Kurdes l’accès aux programmes d’aides alimentaires du gouvernement.

Si Amir Khadir cherche vraiment à combattre l’apartheid, il devrait diriger son attention vers le Liban ou la Syrie tout en spécifiant qu’au Moyen-Orient, Israël représente un formidable exemple d’intégration. Mais il semble de plus en plus évident que l’objectif d’Amir Khadir n’est pas la défense de la veuve et de l’orphelin, mais plutôt la diabolisation d’Israël.

Ensuite, le kamarade solitaire a osé affirmer que la situation en Chine était moins préoccupante que celle en Israël… Il faudrait demander aux Tibétains et aux Ouïgours s’ils partagent le même avis…

Voici une évaluation du niveau de liberté au Moyen-Orient et en Chine, devinez quel pays se classe premier ?

Liberté Israël
N.B.: Chaque « liberté » est notée de 1 à 7 (1=le plus libre et 7=le moins libre)

Si Amir Khadir veut défendre les opprimés, il y a des cibles beaucoup plus prioritaires qu’Israël. Mais je pense que les gens de bonne foi conviendront tous qu’Amir Khadir se fiche du sort des gens opprimé, ce qui importe dans son cas c’est de diaboliser les valeurs occidentales en attaquant gratuitement le seul état véritablement démocratique au Moyen-Orient.

Fait encourageant, ce samedi la boutique « Le Marcheur » a eu une journée de vente record. Plus de 150 personnes ont décidé de défier les piqueteurs pour manifester leur soutien au commerçant de la rue St-Denis.

Lors de son entrevue avec Benoît Dutrizac, Amir Khadir a déclaré: « acheter c’est voter ». Et bien Amir Khadir et sa bande de gauchistes radicaux ont perdu leur élection !

Source:
Hudson Institute
Country Religious Freedom Scores Compared to Freedom House Rankings of Political Rights and Civil Liberties

Suggestion de lectures…

Texte de Nathalie Elgrably-Lévy à propos de la campagne de boycott des produits israéliens: “Fabriqué en Israël”

Texte de Richard Martineau dans lequel on apprend qu’André Noël, un journaliste de La Presse, aurait défendu les manifestants: Moi, mes souliers…

Et avis aux gauchistes qui seraient tentés de me répondre que Gaza est un camp de concentration…

À Gaza Au Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour

Gaza est probablement le premier « camp de concentration » de l’histoire de l’humanité avec des écrans plats, des cafés internet et des boutiques qui débordent d’aliments, on est très loin de la réalité du Darfour… Pendant que l’ONU perd son temps à dénoncer le blocus israélien, des gens souffrent véritablement ailleurs, mais ils sont contraints de le faire en silence parce que les Palestiniens ont le monopole de la souffrance. Ce qui compte pour l’ONU et les médias ce n’est pas de protéger les innocents, mais plutôt de diaboliser Israël.

Voici les 5 pays qui ont fait l’objet du plus grand nombre de résolutions des Nations-Unis depuis 2003 (date à laquelle les statistiques ont commencé à être compilées):

Antisémite
Source: EYE on the UN

De voir les Nation-Unis s’acharner sur la seule terre de liberté du Moyen-Orient, c’est la démonstration la plus éloquente de l’échec de cette organisation.

Autrement, comment peut-on justifier le fait qu’Israël ait été l’objet d’un plus grand nombre de résolutions que le total cumulé par: le Soudan, l’Iran, la Corée du Nord, le Myanmar, le Turkménistan, Cuba, le Sierra Leone, l’Ouzbékistan, la Lybie, l’Arabie Saoudite, la Chine, la Russie et la Syrie…