Compromis Obama BushLa gauche a souvent décrit les libertariens en ayant recours à des épithètes aussi variées que « dogmatique », « intégriste », « idéologue », « intransigeant », « entêté »… Bref, la gauche reproche aux libertariens d’être incapables de faire le moindre compromis.

Donc, lorsqu’Obama a annoncé qu’il avait accepté un compromis à propos des baisses d’impôts du président Bush, je pensais que cette nouvelle allait réjouir la gauche et celle-ci aurait profité de l’occasion pour dire aux libertariens: « vous voyez, notre camp est raisonnable et pragmatique, nous acceptons les compromis ».

Et bien non, les concessions de Barack Obama ont rendu les gauchistes furax (ici, ici, ici, ici & ici).  En bref, pour la gauche les compromis c’est bien, du moment que ce sont les autres qui les font.

P.-S.  Je tiens à rappeler aux soi-disant « analystes » politiques que les démocrates contrôlent toujours le sénat et la chambre des représentants. Le nouveau Congrès ne sera pas assermenté avant la fin de janvier 2011.  Donc, le compromis d’Obama n’a pas été fait avec les républicains, mais bien avec les démocrates.