Artiste QuébécoisParce que les subventions ce n’est pas encore assez, les parasites de la colonie artistique québécoise ont mis au point une nouvelle combine pour extorquer de l’argent aux contribuables québécois.

Leur plan ?  Que les utilisateurs d’internet et de lecteurs MP3 payent une taxe qui leur sera directement versée.

Leur justification ? Cette taxe servirait à compenser les pertes qui découleraient du téléchargement illégal…

Que ceux qui ont déjà piraté un album de Luc Plamondon, Biz, Yann Perreau, Robert Charlebois, Michel Rivard, Richard Séguin, Ariane Moffatt, Florence K ou Marie-Denise Pelletier lèvent la main… (bruit de criquet)

Je ne voudrais pas péter la bulle des tartistes québécois, mais ceux qui gaspillent leur bandwidth pour pirater leurs oeuvres se comptent probablement sur les doigts d’une main.  En fait, ils devraient remercier ceux qui les piratent de leur accorder un peu d’attention.

P.-S. Susan Boyle, Rihanna, Kid Rock, Taylor Swift, Justin Bieber, Linkin Park, Lady Gaga, Michael Buble de même que plusieurs autres artistes d’arrière-scène ont tous tenu à dire qu’ils supportaient moralement nos artistes.  Ceux-ci n’ont pas manqué de dire qu’ils se considéraient chanceux que le piratage soit un phénomène exclusivement québécois.

MISE-À-JOUR

Message aux artistes québécois: The Age of Music Piracy Is Officially Over ! Music is so cheap, there’s no reason not to buy. Besides, many downloads send 20 cents straight to the band.