Le Québec s’est-il enrichi par rapport au reste du Canada ces 28 dernières années ?

Pour répondre à cette question, on peut comparer le revenu réel disponible du Québec à celui dans le reste du Canada.  Le revenu personnel disponible est la portion du revenu personnel total qui reste après le paiement des impôts directs personnels, y compris l’impôt sur le revenu, les cotisations aux régimes d’assurance sociale (telles les cotisations au Régime de pensions du Canada et les cotisations d’assurance-emploi) et les autres frais.

Revenu Québécois

Le revenu personnel disponible dans le reste du Canada a toujours été supérieur à celui du Québec.  Durant les années 90, l’écart entre le Québec et les autres provinces s’est amenuisé, mais à partir de 2003 (arrivée au pouvoir de Jean Charest), cet écart a atteint son sommet le plus élevé depuis 1981.

En 2009, le revenu personnel disponible par habitant était de 29 371$ dans le reste du Canada contre 26 031$ pour le Québec, ce qui représente un écart de 3 340$ (soit 13 360$ pour une famille de 2 adultes, 2 enfants).  En 1981, cet écart était de 2 977$ (soit 11 908$ pour une famille de 2 adultes, 2 enfants).

Autre statistique intéressante, la proportion du revenu personnel total qui s’en va dans les poches du gouvernement (impôts directs personnels, y compris l’impôt sur le revenu, les cotisations aux régimes d’assurance sociale et les autres frais):

Revenu Québécois

La proportion au Québec a toujours été supérieure à celle dans le reste du Canada.  Depuis la fin des années 90,  l’écart avec le reste du Canada a particulièrement augmenté, annulant ainsi les gains réalisés précédemment.

En 2009, la proportion au Québec était de 22,6% contre 21,1% dans le reste du Canada, ce qui représente un écart de 1,5 pt de %.  Cet écart peut sembler minime, mais si la proportion au Québec était ramenée au même niveau que celle du reste du Canada, on retournerait dans les poches des Québécois 3,9 milliards de dollars, ce qui représente 503$ par habitant (soit 2 012$ pour une famille de 2 adultes, 2 enfants).

Les gauchistes seront peut-être tentés de me répondre que 503$ c’est peu dispendieux pour profiter de nos merveilleux services publics.  Ce à quoi je répondrai que ces services sont en partie payés par les transferts fédéraux, qui s’élèvent à 19,0 milliards de dollars et par la dette (qui est, ne l’oublions pas, un impôt reporté), qui s’élève à 6,1 milliards de dollars.  Les transferts et la dette (argent dépensé que nous n’avons pas) représentent 3 204$ par habitant (soit 12 817$ pour une famille de 2 adultes, 2 enfants).

Source:
Statistique Canada
Tableau 384-0012 & 051-0001

En bonus, un graphique que j’ai présenté il y a quelques semaines déjà (toujours pour les gauchistes):

Dépendance Québec

Depuis 1997 (dernière année disponible dans les statistiques), sauf en 2000, le Québec a toujours eu un solde positif avec le fédéral, c.-à-d. que le Québec a toujours plus reçu qu’il a donné. Dans le reste du Canada, plus souvent qu’autrement, ce solde a été négatif. De plus, à tous les ans depuis 1997, la différence entre les recettes et les dépenses du fédéral a toujours été à l’avantage du Québec par rapport au reste du Canada.

De 1997 à 2007, chaque Canadien dans le reste du Canada a envoyé au fédéral 4 211$, pour une famille de 4 personnes (2 adultes, 2 enfants) cela représente -16 844$.

De 1997 à 2007, chaque Québécois a reçu au fédéral 4 906$, pour une famille de 4 personnes (2 adultes, 2 enfants) cela représente +19 624$.

Le cas de l’Alberta…

En 2007 (l’année la plus récente dans les statistiques), le fédéral a dépensé au Québec (dépenses courantes et de programmes) 6 840$/personne. Les recettes du fédéral (revenus fiscaux) de leur côté ont totalisé 5 587$/personne. Au final, le fédéral a plus dépensé qu’il a prélevé au Québec; la province affiche donc un bilan positif de +1 253$/personne.

En 2007, le fédéral a dépensé en Alberta 4 994$/personne. Les recettes du fédéral de leur côté ont totalisé 10 910$/personne. Au final, le fédéral a plus prélevé qu’il a dépensé en Alberta; la province affiche donc un bilan négatif de -5 916$/personne.

De 1997 à 2007, chaque Albertain a envoyé au fédéral 36 071$, pour une famille de 4 personnes (2 adultes, 2 enfants) cela représente -144 284$.