GauchisteJeudi passé, Christiane Charette, de la radio de Radio-Canada, a organisé un débat durant lequel on s’est demandé si la droite avait sa place dans les médias du Québec.

Pour ce débat, les invités étaient: Simon Jodoin (Voir), Nathalie Collard (La Presse), Steve Proulx (Voir) et Éric Duhaime (Réseau Liberté-Québec/Journal de Québec).

Donc, pour se questionner sur la place de la droite dans les médias, on a invité 3 gauchistes et 1 droitiste…  Le débat était donc superflu puisque, dans la composition du panel, on avait déjà la réponse à la question qui était posée !

Toujours est-il que durant ce débat, les gauchistes se sont défendus en disant que la droite avait une place de choix au Québec par l’intermédiaire du Journal de Montréal.  Ces gens semblent avoir oublié quand dans un passé pas si lointain, le Journal de Montréal était un château fort de la gauche.  Avant le lockout, on pouvait lire dans ce quotidien: Lise Payette, Franco Nuevo,  Bernard Landry, Raymond Gravel, Marie-France Bazzo, Julius Grey et Daniel Green.  Si le Journal de Montréal s’est déplacé à droite, c’est uniquement parce que les gauchistes ont décidé de quitter le navire.

En fait, si l’on considère que la santé de la démocratie dépend de la diversité des points de vue qui peuvent s’exprimer sur la place publique, alors force est de constater que le lockout au Journal de Montréal est la meilleure chose qui pouvait arriver à la démocratie québécoise.  Un premier (petit) pas dans la bonne direction.