Antagoniste


20 octobre 2010

Le pétrole éthique Canada Économie En Vidéos Environnement Moyen-Orient Terrorisme

Au Québec, royaume de la pensée unique, quand on parle des sables bitumineux, on invite un écolo-marxiste pour faire de l’Alberta-bashing.

Au Canada anglais, ils ont la chance d’avoir des types comme Ezra Levant qui sont capables de faire valoir un point de vue différent.

Voici donc une fascinante entrevue, à voir absolument, avec Ezra Levant dans laquelle il parle de son plus récent livre: Ethical Oil: The Case for Canada’s Oil Sands.

« We are the fair trade coffee of the oil business. »


20 octobre 2010

Arguing with Idiots: Léo-Paul « le rouge » Lauzon Arguing with Idiots Économie En Chiffres Mondialisation

Selon Léo-Paul Lauzon, la formidable croissance économique du Brésil sous le règne de Luiz Inácio Lula da Silva est une preuve béton démontrant que le socialisme est un système économique non seulement viable, mais capable de sortir un pays de la misère.

Bien évidemment, le seul moyen pour arriver à cette conclusion consiste à utiliser une bonne dose de cherry-picking

Voici l’argument central du texte de Léo-Paul Lauzon:

Journal Métro
Le brésil socialiste

Le Brésil, pays de 192 millions d’habitants, a frôlé la faillite durant les années 1990 avec ses gouvernements de droite appliquant le catéchisme néolibéral. Puis, en 2002, les Brésiliens ont élu comme président le socialiste Lula, du parti des travailleurs.

Durant les années 90, le Brésil a-t-il vraiment appliqué le catéchisme néolibéral ?  Malheureusement pour Léo-Paul Lauzon, l’argument central de son texte ne passe pas l’épreuve des faits:

Brésil
Source: Economic Freedom of the World 2010 Annual Report

Premièrement, Léo-Paul Lauzon affirme que durant les années 90, le Brésil a frôlé la faillite à cause du « catéchisme néolibéral ».  Je me demande bien à quel néolibéralisme il fait référence puisque les années 90, l’indice de liberté économique était à l’un de ces niveaux les plus bas.

Deuxièmement, Léo-Paul Lauzon attribue la renaissance économique du Brésil à l’élection de Luiz Inácio Lula da Silva, un président socialiste, en 2002.  Pourtant, c’est sous le règne de ce président que le niveau de liberté économique a atteint ces plus hauts sommets.  De 2002 à 2008, l’indice de liberté économique moyen du Brésil a été de 6,04 ce qui fait de Luiz Inácio Lula da Silva le président le plus néolibéral du Brésil depuis 1970.

L’argument central du texte de Léo-Paul Lauzon s’avère donc complètement erroné.  Si le comptable de l’UQAM avait voulu être juste, il aurait plutôt dû écrire:

Le Brésil, pays de 192 millions d’habitants, a frôlé la faillite durant les années 1990 avec ses gouvernements étatistes appliquant le catéchisme interventionniste. Puis, en 2002, les Brésiliens ont élu comme président le néolibéral Lula, du parti des travailleurs.

Autre fait intéressant, le taux de taxation au Brésil en pourcentage du PIB est de 23,8%.  Le taux de taxation aux États-Unis en pourcentage du PIB est de 26,9%. Bref, au niveau de la fiscalité, le gouvernement américain est plus socialiste que le parti socialiste brésilien !


20 octobre 2010

Guerre commerciale Chine Économie États-Unis Revue de presse

The New York Times

China Said to Widen Its Embargo of Minerals
The New York Times

China, which has been blocking shipments of crucial minerals to Japan for the last month, has now quietly halted shipments of those materials to the United States and Europe, three industry officials said on Tuesday.

The Chinese action, involving rare earth minerals that are crucial to manufacturing many advanced products, seems certain to further intensify already rising trade and currency tensions with the West. Until recently, China typically sought quick and quiet accommodations on trade issues. But the interruption in rare earth supplies is the latest sign from Beijing that Chinese leaders are willing to use their growing economic muscle.

China mines 95 percent of the world’s rare earth elements, which have broad commercial and military applications, and are vital to the manufacture of products as diverse as cellphones, large wind turbines and guided missiles. Any curtailment of Chinese supplies of rare earths is likely to be greeted with alarm in Western capitals, particularly because Western companies are believed to keep much smaller stockpiles of rare earths than Japanese companies.

The signals of a tougher Chinese trade stance come after American trade officials announced on Friday that they would investigate whether China was violating World Trade Organization rules by subsidizing its clean energy exports and limiting clean energy imports.