Screw the UNSe faire dire non par l’ONU c’est un peu comme si un pédophile vous disait que vous êtes un monstre parce que vous n’aimez pas les enfants.  Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne quand un pédophile dit à une personne qu’elle n’aime pas les enfants, je trouve que c’est un point positif pour cette personne.

Ce qui est embarrassant pour le Canada ce n’est pas le vote de rejet. Ce qui est vraiment embarrassant c’est que le Canada a voulu convaincre un « pédophile » que lui aussi aimait les enfants.  Pourquoi le Canada a-t-il perdu temps et argent pour faire partie du conseil de sécurité d’une organisation, dont le rôle principal consiste à blanchir la réputation de dictateurs ?

Cette semaine, l’Afrique du Sud a obtenu un siège par acclamation au conseil de sécurité.  Qu’a fait ce pays en 2007-2008 lors de son dernier passage au sein de cette « vénérable » organisation ?  L’Afrique du Sud a refusé de condamner les violences sexuelles en Birmanie de même que les violations des droits humains au Belarus, en Iran et en Corée du Nord.  Ya pas à dire, l’admission au conseil de sécurité de l’ONU est un privilège qui se mérite…

Le refus onusien ne m’empêchera pas de dormir.  Même que je suis plutôt soulagé d’apprendre que cette racaille a peu de points en commun avec le Canada.

P.-S. Malheureusement, l’analogie avec le pédophile n’est pas qu’une simple analogie, c’est aussi la réalité.

En bonus, les Nations-Unies tiennent aussi à vous rappeler que « la liberté, c’est l’esclavage ».

En passant, le membership à l’ONU va coûter aux Canadiens 75,4 millions de dollars cette année…  Un abonnement dans un club de golf serait tout aussi efficace, mais beaucoup moins dispendieux.