GaspillageDans un monde où les politiciens seraient des gens rationnels, le registre des armes d’épaule serait aboli aujourd’hui. Mais le concept de « politiciens rationnels » est un oxymoron…

Premièrement, les coûts de fonctionnement du registre sont tout simplement astronomiques.  Selon la GRC il en coûte 86,5 millions de dollars par année, la Canadian Taxpayers Federation estime de son côté que les dépenses sont de l’ordre de 106 millions de dollars.  Et qu’obtient-on en retour ?  Pas grand chose.

La GRC défend le registre en disant qu’on a pu réduire le nombre d’homicides avec des armes d’épaule.  C’est juste, en 1995, avant l’arrivée du registre, il y a eu 64 meurtres commis avec une arme d’épaule, en 2008 ce nombre est passé à 34.  Par contre de 1995 à 2008, le nombre d’homicides commis avec une arme à feu a légèrement augmenté, il est passé de 176 à 200.  Comment peut-on expliquer cette situation ?  Assez simplement… En 1995, 54% des homicides par arme à feu ont été commis avec une arme de poing contre 37% pour les armes d’épaule.  En 2008, la proportion était de 61% pour les armes de poing et de 17% pour les armes d’épaule.  En bref, le registre n’a pas réduit le nombre de meurtres, il a tout simplement fait en sorte que les criminels utilisent dorénavant les armes de poing, provenant du marché noir, en plus grand nombre.

La GRC défend aussi le registre en disant qu’il a réduit le nombre de suicides par arme à feu.  Mais comme dans le cas des homicides, cet argument ne tient pas la route.  Même si le nombre de suicides commis avec des armes à feu a diminué depuis l’adoption du registre, le taux de suicide est resté le même.  Somme toute, comme pour les homicides, le registre a tout simplement fait en sorte que les gens ont utilisé une méthode différente pour parvenir à leur fin.

Le registre n’a pas eu d’impact sur les homicides ni sur les suicides.  Alors, pourquoi continuer à engloutir des millions de dollars dans cette structure inutile qui ne fait que criminaliser d’honnêtes citoyens ?

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 253-0005, 253-0001 & 102-0551