Antagoniste


10 septembre 2010

Putain de ville Coup de gueule En Vidéos Gauchistan Québec

À VendreLes gens de la région de Québec ont été une bouffée d’air frais dans l’arène politique québécoise.  Ils ont mis de côté les débats stériles relatifs à la constitution et ils ont osé s’afficher de droite.  Ils ont fait preuve d’un extraordinaire courage en défiant les dictats de la pensée unique pour clamer haut et fort que l’État n’était pas la solution à tous nos problèmes, mais que l’État était la source de nos problèmes.

M’enfin, c’est ce que je croyais…

Parce que finalement, les gens de Québec ne sont pas différents des autres.  Quand un politicien agite des billets de banque, ils n’hésitent pas à trahir leurs principes et à faire les putes sous prétexte que dans leur cas bien précis, cet argent leur revient.

Pour avoir un aréna coûte que coûte, les gens de Québec ont craché sur les idées politiques dont ils étaient les ambassadeurs et du même coup, ils ont mis toute la droite dans l’embarras.  Parce que les gens de Québec ont décidé de faire les putes, aujourd’hui Patrick Lagacé peut légitimement se foutre de la gueule de ceux qui réclament moins d’État dans leur vie.  Aucun gauchiste n’aura réussi à discréditer la droite autant que vous.  Merci, avec des amis comme vous, on n’a pas besoin d’ennemies.

Gens de Québec, voici à quoi ressemble une personne avec des couilles et de la dignité, ce genre de personne ne doit pas courir les rues dans votre ville:

Petite anecdote, attribué à Winston Churchill, qui s’applique très bien à la situation actuelle:

Churchill: « Madame, passeriez-vous la nuit avec moi pour 5 millions de livres ? « 
La femme: « Mon Dieu, M. Churchill. Je suppose que nous pourrions en discuter. »
Churchill: « Passeriez-vous la nuit avec moi pour 5 livres ? »
La femme: « M. Churchill, pour quel genre de femme me prenez-vous ! »
Churchill: « Madame, nous avons déjà établi quel genre de femme vous êtes.  Maintenant, nous marchandons.

En passant, qu’elle est la position du Réseau Liberté-Québec sur le gaspillage massif de fonds publics pour la construction d’un aréna ?


10 septembre 2010

La régression bolivarienne Économie Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Miami Herald

Venezuela introduces Cuba-like food card
The Miami Herald

Presented by President Hugo Chávez as an instrument to make shopping for groceries easier, the « Good Life Card » is making various segments of the population wary because they see it as a furtive attempt to introduce a rationing card similar to the one in Cuba.

The measure could easily become a mechanism to control the population, according to civil society groups.

« We see that in short-term this could become a rationing card probably similar to the one used in Cuba, » Roberto León Parilli, president of the National Association of Users and Consumers, told El Nuevo Herald. « It would use more advanced technological means [than those used in Cuba], but when they tell you where to buy and what the limits of what you can buy are, they are conditioning your purchases. »

Chávez said Tuesday that the card could be used to buy groceries at the government chain of markets and supplies. Former director of Venezuela’s Central Bank, Domingo Maza Zavala, said this could become a rationing card that would limit your purchases in light of the country’s recurring problems with supplies.

Jaime Suchlicki, director of the University of Miami’s Institute for Cuban and Cuban-American Studies, said that Venezuela’s current problems of scarce supplies are very similar to those Cuba faced when Fidel Castro introduced the rationing card.And although the cards were introduced as a mechanism to deal with scarcities, Suchlicki said, they later became an instrument of control.