Il semble que, pour le moment, les conservateurs ne soient pas très chauds à l’idée de subventionner la construction d’un nouveau Colisée. Voilà enfin une nouvelle rafraîchissante émanant de la classe politique !

Il aurait été facile pour les conservateurs de gaspiller quelques millions de dollars pour acheter des votes dans la région de Québec, mais, pour le moment, il semble que les conservateurs ont décidé de faire valoir leurs principes plutôt que de se prostituer pour quelques votes.  C’est au privé à payer pour le retour d’une équipe de la NHL à Québec, pas aux payeurs de taxes.

Après tout, contrairement à ce qu’on affirme souvent dans les médias, les subventions publiques pour la construction d’amphithéâtres sportifs sont de purs gaspillages de fonds publics:

À lire aussi:

Colisée Québec
Do Economists Reach a Conclusion on Subsidies for Sports Franchises, Stadiums, and Mega-Events?

Abstract

This paper reviews the empirical literature assessing the effects of subsidies for professional sports franchises and facilities. The evidence reveals a great deal of consistency among economists doing research in this area. That evidence is that sports subsidies cannot be justified on the grounds of local economic development, income growth or job creation, those arguments most frequently used by subsidy advocates. The paper also relates survey evidence showing that economists in general oppose sports subsidies. In addition to reviewing the empirical literature, we describe the economic intuition that probably underlies the strong consensus among economists against sports subsidies.