Antagoniste


30 septembre 2010

Le modèle norvégien Économie En Vidéos Europe Québec

Dans le dossier de l’exploitation des gaz de schiste, de nombreuses personnes ont affirmé que le Québec devrait s’inspirer de la Norvège, c.-à-d. qu’on devrait tout nationaliser et créer un fond qui servirait à financer l’État québécois.  En bref, selon ce qu’on a pu entendre, le modèle norvégien ferait des miracles.

Voici une entrevue avec Siv Jensen, la chef du Parti Progressiste norvégien.  Ne soyez pas rebutés par le nom de cette formation politique puisque le Framstegspartiet est un parti « libéral classique » qui a fait de la promotion des libertés individuelles sa première priorité.

Fait intéressant, le 14 septembre dernier le Framstegspartiet est devenu l’opposition officielle au parlement norvégien.  Bien que le parti travailliste soit resté au pouvoir, la formation de Siv Jensen a augmenté sa députation pour conforter sa position de deuxième parti.

Pour ceux qui pensent que le système de santé québécois serait plus efficace si on adoptait le modèle norvégien, considérez ceci.

Au Québec, le gouvernement provincial dépense 2 314$ en soins de santé par habitant (US $, PPA). La Norvège est le pays industrialisé qui dépense le plus par habitant en soins de santé. Dans ce pays la facture s’élève à 4 005$ (US $, PPA).

Malgré des dépenses qui sont presque 2 fois supérieures à celles du Québec, les hôpitaux norvégiens sont sous-financés, sous-équipés et les listes d’attente s’allongent. De plus, malgré l’injection massive de deniers publics dans le système de santé norvégien, celui-ci est toujours considéré comme inéquitable.

Bref, plus on donne d’argent aux bureaucrates, plus ils le gaspillent.

Somme toute, j’échangerais bien Pauline Marois pour Siv Jenson, mais je doute que les Norvégiens acceptent cette transaction.

À lire aussi, mes billets sur le modèle suédois: ici & ici.


30 septembre 2010

Sortez les ciseaux Économie En Chiffres International Récession

Quel est le meilleur moyen pour réduire le déficit ?  Les résultats d’un sondage mondial de la BBC sont sans appel:

Dette

Source:
World Public Opinion
Governments Misspend More Than Half of Our Taxes—Global Poll


30 septembre 2010

Temps dur pour les étatistes États-Unis Revue de presse

Politico

Voters tune in to cable for election news
Politico

The poll found that 81 percent of those polled get their news about the midterm elections from cable channels, like Fox News, CNN, MSNBC, or their websites, compared with 71 percent from national network news channels, such as ABC, NBC or CBS, and their websites.

Among cable news channels, Fox was the clear winner, with 42 percent of respondents saying it is their main source, compared with 30 percent who cited CNN and 12 percent who rely on MSNBC.

Fox’s opinionated personalities were also rated as having the greatest positive impact on the political debate in the country. Bill O’Reilly was rated as having, by far, the greatest positive impact, with 49 percent of respondents rating him positively, and 32 percent negatively. Glenn Beck was the second most-positively rated personality, with 38 percent of respondents saying he had a positive impact, and 32 percent saying he had a negative impact.

MSNBC’s personalities were largely ranked as unknown by respondents: 70 percent said they had never heard of Ed Schultz, 55 percent said they had never heard of Rachel Maddow and 42 percent said they had never heard of Keith Olbermann.


28 septembre 2010

Non-négociable En Citations Europe Philosophie

Margaret Thatcher

Message de Margaret Thatcher à tous ces politiciens qui considèrent la recherche du consensus et du compromis comme une vertu:

« To me, consensus seems to be the process of abandoning all beliefs, principles, values and policies. So it is something in which no one believes and to which no one objects; the process of avoiding the very issues that need to be solved, merely because you cannot get agreement on the way ahead. What great cause would have been fought and won under the banner ‘I stand for consensus’?

If you just set out to be liked, you would be prepared to compromise on anything at any time, and you would achieve nothing. »


28 septembre 2010

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (21-26 septembre) selon Influence Communication:

Actualité Canada

Le dossier du magazine Maclean’s arrive au 6e rang avec 0,63 %.

Actualité Canada

Le dossier du magazine Maclean’s arrive au 8e rang avec 0,57 %.

Éclipse médiatique à la Commission Bastarache

Le témoignage de Jean Charest jeudi dernier a généré une éclipse médiatique avec un poids médias 28 % entre 14h00 et 16h00.  Le lendemain, le poids de son témoignage n’a pas dépassé 19 %.

Rappelons qu’une nouvelle importante occupe habituellement un poids de 1 %. Une usine qui ferme génère un poids moyen de 2 %.

Jeudi dernier, de 14h25 à 16h00, le sujet numéro 1 sur Twitter au Canada a été Jean Charest.  Carey Price arrivait 4e.  À 16h00, c’est un problème technique sur Facebook qui a ravi la première place à Jean Charest.

Pendant la première journée de témoignage de Jean Charest, voici les 4 autres nouvelles dont le poids médias réuni ne représentait que 42 % de celui du premier ministre.

  • La performance du CH et de Carey Price mercredi soir
  • Le prochain match du CH
  • Démission de Marcel Blanchet, directeur général des élections du Québec
  • Deux morts dans un accident survenu à Montréal dans la nuit de mercredi

Source:
Influence Communication


28 septembre 2010

Té Partido Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Guardian

Venezuela election loosens Hugo Chávez’s grip on power
The Guardian

Opponents of Hugo Chávez made major gains yesterday in legislative elections that could weaken the president’s dominant power in Venezuela. The opposition overturned Chávez’s two-thirds majority in the national assembly, and claimed to have won most of the popular vote. If it were confirmed, the result would mark a milestone.

With most of the votes counted, the Democratic Unity coalition won at least 65 of 165 seats in the assembly – well short of a majority, but enough to inhibit Chávez’s ability to appoint judges and other officials and to push through laws.

The opposition claimed that it had won 52% of the popular vote but argued also that changes in electoral rules favouring rural areas, where Chávez is popular, meant that this support had failed to translate into proportional seats.

During the campaign, the former soldier said it was crucial to « demolish » the opposition and win at least 110 seats for the two-thirds majority required to continue to rubberstamp his decisions.


27 septembre 2010

Les artistes et le capitalisme Économie En Vidéos

Quand l’hypocrisie devient un art…

Un must-see qui exposent quelques mythes rependus par la gauche au sujet du capitalisme.


27 septembre 2010

La vérité choque Canada Coup de gueule Québec

Attention, politicien au travail !Les gardiens de la révolution de la tribu ne sont pas contents…  Imaginez, les méchants anglophones ont osé dire que le Québec était la province la plus corrompue du Canada.  Il n’en fallait pas plus pour que nos politiciens, une fois de plus, ratent une belle occasion de se taire.

Ne craignant pas le ridicule, les 3 partis politiques québécois ont réagi en disant que les conclusions de l’article du Maclean’s ne reposaient sur aucun fondement…  Une chance que le ridicule ne tue pas !  Le PQ et l’ADQ ont passé les derniers mois à nous dire que le PLQ est pourri par la corruption et aujourd’hui, parce que des Anglos répètent la même chose, on voudrait nous faire croire que tout va bien et que le Québec est une victime…

Au PQ, Bernard Drainville parle de « francophobie.  À l’ADQ Sylvie Roy affirme que le Maclean’s s’attaque au Québec « avec une facilité déconcertante ».  Au Bloc, Gilles Duceppe accuse le Canada d’être » xénophobe ».  Même le lunatique Marc Garneau, du PLC, s’est mêlé au débat en affirmant que le Maclean’s menace… de diviser le pays !

Devant ce genre de réaction, je suggère au Maclean’s de faire un reportage ayant pour titre: « Le Québec: la province avec les politiciens les plus imbéciles du Canada ».

Aux États-Unis, quand on ose critiquer Sa Sainteté Barack Obama, on est systématiquement qualifié de raciste.  Même chose au Québec: toute critique est rejetée du revers de la main sous prétexte qu’elle serait raciste.  Dans les 2 cas, ce type de comportement, qui s’apparente à la censure, est révélateur d’une pauvreté intellectuelle qui trahit l’absence d’argument de ceux qui sont critiqués.

Mais la palme de l’arrogance, du mépris et du méphitisme revient sans doute à l’imbuvable Nathalie Normandeau du tout aussi imbuvable PLQ.  Imaginez, cette dernière a eu le culot d’exiger des excuses au Maclean’s, auprès de l’ensemble des Québécois, parce que le magazine aurait fait du Québec-Bashing

Si on veut trouver du Québec-Bashing, nul besoin de lire le Maclean’s.  La corruption du PLQ est une forme  de Québec-Bashing beaucoup plus insidieuse, puisqu’elle agresse les Québécois sur une base quotidienne depuis plus d’un an maintenant. Ce n’est pas le Maclean’s qui devrait s’excuser, mais plutôt Nathalie Normandeau et sa bande de députés corrompus qui devraient demander pardons aux Québécois pour l’ensemble de leur œuvre.

Et j’en profite pour vous rappeler que l’élimination de la corruption passe obligatoirement par une diminution de la taille de l’État, une solution que les gardiens de la révolution refusent obstinément d’appliquer.


27 septembre 2010

L’Administration raciste de Barack Obama Coup de gueule États-Unis Hétu Watch Revue de presse

The Washington Times

Black Panther case: witness cites Obama team’s ‘hostility’ to the law
The Washington Times

Assistant Attorney General Thomas E. Perez has an obligation to clean house at the Justice Department’s Civil Rights Division. That’s clear after explosive new whistle-blower testimony under oath Friday in the New Black Panther Party voter-intimidation case.

Friday’s testimony to the U.S. Commission on Civil Rights came from much-decorated Justice Department veteran Christopher Coates, a hero of the civil rights legal community when he was a lawyer for the American Civil Liberties Union. « The election of President Obama, » he said, « brought to positions of influence and power with the Civil Rights Division many of the very people who had demonstrated hostility to the concept of equal enforcement of the Voting Rights Act. »

Mr. Coates named names and gave numerous examples of how the division and its political supervisors refuse to enforce civil rights laws to protect white victims against black perpetrators. He said his supervisor, Loretta King, then serving in a political position as acting assistant attorney general, specifically forbade him from asking prospective employees if they would be willing to enforce civil rights laws in a race-neutral manner. Additionally, he testified that the department under Mr. Perez has refused to enforce federal law that requires states to remove ineligible voters – including dead people and incarcerated felons – from their voting rolls. Mr. Coates officially recommended a full year ago that the department enforce the law against at least eight states that were flagrantly noncompliant, but Mr. Perez and the Obama team ignored the issue.