Métro

-

BIXI intéresse le vérificateur général
Métro

Le vérifi­cateur général de la Ville s’inté­resse aux finances de BIXI. Son bureau décortiquera les comptes de la Société de vélos en libre-service (SVLS) qui gère le service, selon La Presse. Cette vérification intervient alors que les discussions pour une entente financière s’éternisent entre la Ville et SVLS, dont les états financiers, qui n’ont pas été rendus publics, alimentent les rumeurs.

La dette de l’OSBL, qui est lié à Stationnement Montréal, s’élèverait à 31,7 M$, et le déficit net pour l’année dernière a été de 6,9 M$. L’objectif de 32 000 abonnés ne sera vraisemblablement pas atteint. Les dirigeants, qui avaient promis la rentabilité de BIXI en trois ans, attendent toutefois les retombées financières des nombreux contrats signés à l’étranger.

Un tel service doit-il forcément être rentable? s’interroge Dominic Ratthé, qui tient un blogue sur le vélo urbain. «On s’interroge rarement pour savoir si une nouvelle autoroute sera rentable […] Oui à une évaluation des dépenses reliées à BIXI, non à une chasse aux sorcières», écrit-il sur son blogue, Rouler à vélo.