Quelques chiffres intéressants sur l’évolution du taux d’homicide au Venezuela et en Colombie.  Je vous rappelle qu’en 1999, Hugo Chavez (le gentil gauchiste) a pris le pouvoir au Venezuela alors qu’en 2002, Alvaro Uribe (le méchant droitiste) a pris le pouvoir en Colombie.

Violence Socialiste

Depuis que Chavez a fait de son pays un paradis socialiste, le taux d’homicide a littéralement explosé, une augmentation de 112%.  Au Venezuela la situation est à ce point catastrophique que le taux d’homicide de la république bolivarienne surpasse maintenant celui de l’Irak.

En Colombie, c’est la situation inverse qui a prévalu depuis l’arrivée d’Alvaro Uribe; une baisse non négligeable de 44%.  La situation s’est tout particulièrement améliorée du côté des syndicalistes, qui ont été durant un temps particulièrement ciblés.  De 2001 à 2007, les meurtres de leaders syndicaux ont chuté de 88%.

Quand l’État se donne le droit d’utiliser la violence pour s’approprier ce qui ne lui appartient pas, il ne faut pas se surprendre de voir la population émuler le comportement des politiciens. Un autre rappelle que le respect de la propriété privée est la pierre angulaire de toute société décente.

Sources:
Venezuela: ici, ici, ici & ici
Colombie: ici, ici, ici, ici & ici