Antagoniste


23 août 2010

Un cadeau pour les libertariens Économie En Vidéos États-Unis Philosophie

« The greatest gift to the libertarian electorate was the Obama administration »:

L’explication voulant que les libertariens soient perçus comme des radicaux, parce qu’ils sont les seuls à avoir une philosophie politique cohérente, est aussi très intéressante.

Les libertariens étant les seuls qui veulent plus de liberté, aussi bien dans la sphère économique que sociale, si l’on tient absolument à placer sur une échelle gauche/droite alors il faudrait les mettre au centre.


23 août 2010

L’argent des autres Canada Économie En Chiffres Québec

Pour retourner à l’équilibre budgétaire, le gouvernement semble privilégier une hausse de ses revenus. Pourtant, avant de dévaliser (une fois de plus) les contribuables, Jean Charest devrait plutôt s’attaquer au Léviathan qu’est devenu l’État québécois.

Voici comment se comparent les dépenses des différents paliers de gouvernement au Québec par rapport à ceux du reste du Canada:

Socialisme

En 1999, le gouvernement a dépensé l’équivalent de 36,38% du revenu personnel des Québécois alors que dans le reste du Canada cette proportion s’élevait à 29,92%.  Depuis l’écart avec les autres provinces s’est accru; en 2008 la proportion québécoise était de 39,06% et contre 30,47% dans le reste du Canada.

Voici qu’elle était la situation en 2008:

Socialisme

En 2008, il aurait fallu que le Québec réduise ses dépenses de 22,2 milliards de dollars, soit 22%, pour être au même niveau que le reste du Canada.

Même si au Québec on dépense plus que dans le reste du Canada, nos hôpitaux ne sont pas plus rapides, on ne produit pas moins de décrocheurs, notre système de justice est inefficace et je doute que nos routes soient les plus belles.

Tirez-en les conclusions qui s’imposent.

Sources:
Statistique Canada
Tableaux 385-0001 & 384-0012


23 août 2010

Un signe qui ne ment pas États-Unis Revue de presse

The Boston Globe

Vineyard buzzes less for Obamas’ second visit
The Boston Globe

As Martha’s Vineyard prepares for the first family’s visit — their second summer stay here since President Obama took office — the excitement that marked last summer’s arrival of the fresh-faced commander in chief seems to have ebbed like the tide.

It was only a year ago that the president, a superstar after his historic election, rode a wave of popularity to The Rock. Islanders typically brag about a laissez-faire attitude when it comes to celebrities, but it seemed everyone wanted a glimpse of Obama playing golf or biking with his daughters. But in the final days before his second visit, some residents say the excitement has waned along with Obama’s popularity after two years in office.

One barometer of the plunge in excitement has been the sale of Obama-themed T-shirts, which designers had been banking on after the craze of last year. Clothing labeled with the president’s name sold by the thousands, helping to salvage a tough economic year for the island.

But this year’s T-shirt sales are much less brisk, merchants say. “Last year, Obama gave you goose bumps, but I don’t think you’re going to see that this year,’’ said Alex McCluskey, co-owner of the Locker Room, who sold more than 4,000 “I vacationed with Obama’’ T-shirts last year. But so far this year, he said, his hot item is T-shirts of former President Bush asking, “Miss me yet?’’