Politique QuébécoisePour combattre le cynisme à l’Assemblée Nationale, les Jeunes libéraux proposent de réformer la période de questions…  et après on se demande pourquoi les gens sont cyniques…

Les urgences débordent, le système d’éducation produit des décrocheurs, les routes tombent en ruine, nous sommes endettés par-dessus la tête, on nous taxe toujours plus, la Caisse de Dépôt s’en va chez le diable et j’en passe… Et la solution des Jeunes Libéraux à tous ces problèmes c’est de…  réformer la putain de période de questions !

Votre période de questions, on s’en fiche, elle n’intéresse personne.  Ce qui doit être réformé ce n’est pas votre insignifiante période de questions, c’est le modèle québécois !  C’est comme si lors d’un incendie au lieu d’évacuer la maison les gens s’obstinaient sur la couleur du tapis.

Le cynisme représente un contre-pouvoir, c’est la façon déplaisante de dire comment les choses sont et  c’est probablement pour cette raison que les politiciens le craignent autant.

La semaine dernière en entrevue sur les ondes du 98.5, Jean-Marc Fournier a dit que le cynisme était dangereux parce qu’il menait au minimalisme étatique.   Alors moi je dis, vive le cynisme !