Imaginez Jean Charest, et on a une description assez juste de la politique au Québec: