Dans la catégorie des sportifs qui, contrairement à George Laraque, sont capables de parler politique, voici Glenn Jacobs: