Antagoniste


12 juillet 2010
12 juillet 2010

Arguing with Idiots: Jean-François Lisée Arguing with Idiots Canada Économie En Chiffres États-Unis Québec

Selon les croisés de l’ordre du Saint-Modèle-Québécois, les Américains seraient plus analphabètes que les Québécois…

Il y a plusieurs manières d’évaluer le niveau d’instruction d’une population.  On peut effectivement analyser le niveau de littératie, mais si une personne avec un excellent français décroche avant d’obtenir son diplôme de secondaire 5, le gain sera négligeable.  On pourrait aussi regarder le taux de fréquentation des universités, mais encore là, le résultat peut être trompeur.  Un diplôme du MIT n’a pas la même valeur qu’un diplôme de l’UQAM.

Le meilleur indicateur à mon avis est celui que l’on retrouve « au bout de la chaîne de montage » i.e. l’importance économique qu’aura l’industrie du savoir dans une population.  Pour avoir une économie du savoir développée, il faut allier à la fois éducation universitaire et programme universitaire de haut niveau.

Dans un premier temps, voici ce qu’on retrouve « au bout de la chaîne de montage » en termes de brevets produits en Amérique du Nord:

Education Québec

Ne cherchez pas le Québec dans le top 10, nous sommes 33e sur 63.  Le score du Québec est de 84,9 brevets par million d’habitants alors que celui des États-Unis est de…  157 par million d’habitants.  Un score assez respectable pour une population supposément analphabète.

Dans un deuxième temps, voici ce qu’on retrouve « au bout de la chaîne de montage » en termes d’industries manufacturières spécialisées dans la haute-technologie en Amérique du Nord:

Éducation Québec

Ne cherchez pas le Québec dans le top 10, nous sommes 37e sur 61.  Le score du Québec est de 24,70% alors que celui des États-Unis est de…  46,4%.  Un score assez respectable pour une population supposément analphabète.

Certaines personnes tenteront de minimiser ces chiffres en faisant valoir que les États-Unis bénéficient d’une immigration hautement qualifiée, ce à quoi je réponds: il y a bien une raison qui fait en sorte qu’un immigrant qualifié préfère les États-Unis au Québec…

Source:
OCDE
OECD Regions at a Glance 2009


12 juillet 2010

Cover-Up climatique Environnement Europe Revue de presse

National Post

Reopen Climategate hearings, says UK parliamentarian
National Post

The UK Parliament was misled by East Anglia University when it conducted hearings into Climategate earlier this year, charges Graham Stringer, a scientist and prominent Labour Member of Parliament, in an article published yesterday in The Register, a UK science and technology journal.

Dr. Stringer, a member of the House of Commons Select Committee on Science and Technology, was reacting to the release this week of the Russell Report on Climategate, which he considers a betrayal of an understanding that the Select Committee had with East Anglia University, home of the Climategate scandal. Dr. Stringer’s sense of betrayal is shared by the former chair of the Science and Technology Committee. Other MPs feel as he does.

The call to reopen the Select Committee hearing arises because the Russell report failed to answer fundamental questions. Among these, Stringer told The Register: “Why did they delete emails? The key question was what reason they had for doing this, but this was never addressed.”

Although the Select Committee had stressed to East Anglia the importance of having open and independent inquiries, the hearings failed to oblige. The Russell inquiry, the last straw for Stringer, was held behind closed doors and heard only one side of the story. It failed to interview any scientist critical of the Climategate scientists; it failed to call witnesses who were the subjects of the emails, it failed to publish all the depositions, and its panellists could hardly be viewed as independent. One panellist, Geoffrey Boulton, was a climate change advisor to the UK and the EU; another, Richard Horton, had deemed global warming “the biggest threat to our future health.”