Richard HétuLe travail d’un journaliste ne consiste pas uniquement à faire des copiers-collers, mais aussi à faire un travail de recherche pour déterminer si les propos qui sont rapportés sont justes pour ensuite ajouter les nuances qui s’imposent.

Dans un seul et même billet publié samedi, Richard Hétu a manqué 3 fois à ce devoir élémentaire.

Selon Richard Hétu, les histoires de décapitation sur la frontière séparant le Mexique de l’Arizona sont des fables.  Or, il semble que cette histoire soit crédible.  Rappelons que la décapitation est devenue un acte routinier pour les cartels mexicains qui opèrent à la frontière avec les États-Unis (ici, ici & ici).  L’an dernier, un Américain a été décapité dans la ville de Tijuana.

Ensuite, Richard Hétu a corrigé l’affirmation de John McCain voulant que l’Arizona soit la 2e capitale mondiale des kidnappings après Mexico.  Mais, il n’a pas cru bon mentionner qu’à défaut d’être la 2e capitale mondiale, la présence des cartels mexicains a fait de l’Arizona la capitale du kidnapping aux États-Unis (ici, ici & ici).

Pour terminer, Richard Hétu affirme que la violence à la frontière de l’Arizona et du Mexique n’a pas augmenté depuis 10 ans.  Pourtant, au début du mois de juin, l’administration fédérale a fait installer ces panneaux sur la frontière séparant le Mexique de l’Arizona:

Arizona Border

Three strike you’re out Dick !