Antagoniste


11 juillet 2010

Canada vs. USA Canada En Vidéos États-Unis

Si le Canada est meilleur que les États-Unis au hockey, ce n’est pas le cas pour les choses qui sont vraiment importantes…

Victoire facile des États-Unis (pour le moment…)


11 juillet 2010

Journaliste ou propagandiste ? Coup de gueule États-Unis Hétu Watch

Richard HétuLe travail d’un journaliste ne consiste pas uniquement à faire des copiers-collers, mais aussi à faire un travail de recherche pour déterminer si les propos qui sont rapportés sont justes pour ensuite ajouter les nuances qui s’imposent.

Dans un seul et même billet publié samedi, Richard Hétu a manqué 3 fois à ce devoir élémentaire.

Selon Richard Hétu, les histoires de décapitation sur la frontière séparant le Mexique de l’Arizona sont des fables.  Or, il semble que cette histoire soit crédible.  Rappelons que la décapitation est devenue un acte routinier pour les cartels mexicains qui opèrent à la frontière avec les États-Unis (ici, ici & ici).  L’an dernier, un Américain a été décapité dans la ville de Tijuana.

Ensuite, Richard Hétu a corrigé l’affirmation de John McCain voulant que l’Arizona soit la 2e capitale mondiale des kidnappings après Mexico.  Mais, il n’a pas cru bon mentionner qu’à défaut d’être la 2e capitale mondiale, la présence des cartels mexicains a fait de l’Arizona la capitale du kidnapping aux États-Unis (ici, ici & ici).

Pour terminer, Richard Hétu affirme que la violence à la frontière de l’Arizona et du Mexique n’a pas augmenté depuis 10 ans.  Pourtant, au début du mois de juin, l’administration fédérale a fait installer ces panneaux sur la frontière séparant le Mexique de l’Arizona:

Arizona Border

Three strike you’re out Dick !


11 juillet 2010

Une journée dans la vie d’un socialiste Économie États-Unis Gauchistan Revue de presse

The Washington Times

U.S. marks 3rd-largest, single-day debt increase
The Washington Times

The nation’s debt leapt $166 billion in a single day last week, the third-largest increase in U.S. history, and it comes at a time when Congress is balking over higher spending and debt has become a key policy battleground.

The one-day increase for June 30 totaled $165,931,038,264.30 – bigger than the entire annual deficit for fiscal year 2007 and larger than the $140 billion in savings the new health care bill will produce over its first 10 years. The figure works out to nearly $1,500 for every U.S. household, or more than 10 times the median daily household income.

Daily debt calculations jump and fall, and big shifts are common. But all three of the biggest one-day debt increases have occurred under the tenure of President Obama, and all of the top six have been in the past two years – an indication of just how quickly the pace of deficit spending has risen under Mr. Obama and President George W. Bush.

« What matters is the overall trend line, and the overall trend line is shooting up, » said Robert Bixby, executive director of the Concord Coalition, a bipartisan deficit watchdog group, who said it is one more reason for a fiscal wake-up call.

Fears over red ink have stalled key parts of Mr. Obama’s agenda in Congress in recent weeks, including his push for another round of stimulus spending. Just last week, House Democrats had to use a tricky parliamentary tactic to pass an emergency war-spending bill, aid for teachers and new spending caps.