Le plan de « stimulation » économique de Barack Obama a été adopté en février 2009, 16 mois plus tard, voici le bilan…

Keynesianisme

Selon la Maison-Blanche, avec l’adoption du plan de relance le taux de chômage U3 aurait dû être légèrement supérieur à 7% en juin 2010.

Encore pire, on s’attend à ce qu’une grande partie des emplois perdus aux États-Unis depuis le début de la récession ne reviennent jamais

Depuis le début de la récession, 7,9 millions d’emplois ont été perdus dans le secteur privé aux États-Unis.  Simplement pour regagner ces emplois perdus et retrouver le niveau d’avant la récession, le secteur privé devrait créer 200 000 emplois par mois pendant une période de 40 mois.  Un tel niveau de création d’emploi est généralement observé durant des périodes de croissance relativement soutenue (augmentation du PIB supérieur à 5%).

P.-S. : Il est inutile de me répondre: « mais sans le plan de stimulation, ça aurait été pire ».  Cet argument n’a aucune valeur.

1 Taux de chômage U3: taux officiel
2 Taux de chômage U6: taux officiel plus les personnes découragées et celles qui travaillent à mi-temps pour des raisons économiques

Sources:
U.S. Bureau of Labor Statistics
Current Employment Statistics & Current Population Survey