Antagoniste


2 juillet 2010

Se battre Coup de gueule Gauchistan Québec

Racaille SocialisteLes solutions pacifistes ont démontré leur inutilité, il est maintenant le temps d’envisager la force pour lutter contre le pouvoir répressif de l’État. Organisés ou non, les libertariens ont purement et simplement la liberté d’utiliser leur droit à l’insurrec­tion pour faire valoir leurs idées. Quand on se plaint que la démocratie perd de sa valeur, que les gens sont cyniques et qu’il faudrait que les jeunes s’impliquent plus en politique, pour­quoi traiter de vandales ceux qui se battent pour la sauve­garde de cette liberté ?

Les libertariens qui utiliseront la force ne feront qu’exercer leur droit, ils feront leur devoir le plus important de citoyens en mettant leur sécurité physique en jeu lors de différentes manifesta­tions. La liberté ne s’est pas gagnée pacifiquement. Quant à ceux qui ne sont pas prêts à mettre leur corps en jeu pour la liberté, ayez au moins la décence de vous taire au lieu de mépriser ceux qui se feront gazer et matraquer pour sa défense.


..
.

Si vous êtes une personne normale, vous devriez être horrifié par les propos ridicules que vous venez de lire.  Les gauchistes qui me font l’honneur de fréquenter mon blogue sont probablement déjà en train de composer le 9-11 pour réclamer que les autorités policières sévissent contre les propos violents que vous venez de lire.  Et si j’avais sérieusement tenu de tels propos, ce serait leur devoir de me dénoncer.

Le texte que vous venez de lire est pratiquement identique à celui publié dans le Journal Métro de Montréal mais dans ce texte…  on défend la racaille qui a saccagé le centre-ville de Toronto.  Étrangement, personne n’a dénoncé les propos violents qui ont été tenus dans ce journal…

Pourtant, si une personnalité de la droite avait tenu ce genre de propos, on l’aurait probablement qualifié, non sans raison, de fasciste et on aurait probablement réclamé que les autorités sévissent contre ces propos inadmissibles.  Mais quand ça vient de la gauche, personne ne juge bon condamner cet appel à la violence fanatique.

Comment un même discours peut-il être considéré parfaitement acceptable s’il est prononcé par la gauche et parfaitement révoltant s’il est prononcé par la droite ?   C’est comme si la violence était devenue un moyen d’expression légitime pour les gauchistes…


2 juillet 2010

La fin de l’euro ? Économie Europe Récession

The Daily Telegraph

Majority of Germans want Deutschmark back
The Daily Telegraph

More than 51 per cent of Germans want to axe the euro after widespread fury that Germany’s taxpayers have been forced to come to the rescue of Greece and other high spending southern European countries.

Only three in 10 people in Europe’s largest economy now support the single currency, a flagship of EU integration and Germany’s European policy.

The Ipsos opinion poll found that disenchantment was highest, 56 per cent, among Germans over 50, those old enough to remember repeated promises that Germany would never have to bail-out other countries as the price of the euro. Previous EU polls published before the Greek debt crisis showed two thirds of Germans in favour of the euro, with only 29 per cent against.

« At last the German people are waking up to the fact that they have been deceived on a massive scale by their own politicians and by the EU, » said Lord Pearson, the leader of Ukip. « The speed of the change of opinion is remarkable but will be devastating to the political elite, both in Berlin and in Brussels. »