Antagoniste


21 juin 2010

Bénéfice collatéral Économie En Citations Europe Récession

Rush Limbaugh

Rush Limbaugh au sujet de la présente récession:

« Wouldn’t it be something if the ‘Bush recession’ destroys European socialism? »


21 juin 2010

Haine gauchiste En Chiffres États-Unis Gauchistan Hétu Watch

On sait tous que les États républicains aux États-Unis sont peuplés de racistes, de bigots, d’homophobes, d’antisémites, d’islamophobes et j’en passe…  Les médias ne ratent jamais une occasion de nous dire que la droite et les Tea Party sont de dangereux mouvements haineux qui, par leurs actions, incitent à la violence.  Bref, on nous raconte qu’aux États-Unis les gens intolérants et violents votent pour les républicains.

Well, think again…

Voici les 10 États américains avec le moins de crimes haineux (en rouge, les États qui ont voté « républicain » et en bleu, les États qui ont voté « démocrate » lors de l’élection présidentielle de 2008):

Racisme États-Unis

Assez équilibré, mais les États républicains ont un léger avantage !

Voici les 10 États américains avec le plus de crimes haineux (en rouge, les États qui ont voté « républicain » et en bleu, les États qui ont voté « démocrate » lors de l’élection présidentielle de 2008):

Racisme États-Unis

Du côté des États avec le plus grand nombre de crimes haineux, c’est une domination quasi totale des démocrates !

Si on analyse l’ensemble du territoire américain, le nombre de crimes haineux dans les États qui ont voté « démocrate » en 2008 est de 3,22 par 100 000 habitants alors que dans les États qui ont voté « républicain » ce nombre est de 2,06 par 100 000 habitants.

Bref, la prochaine fois qu’un journaliste tentera de vous faire croire que la droite ou les Tea Party sont composés des gens intolérants, vous saurez qu’on vous bullshit.

Terminons avec une statistique politiquement incorrecte…

Aux États-Unis, 20,20% des crimes haineux sont commis par des noirs. Pourtant, il ne représente que 12,85% de la population.

Du côté des blancs, ils sont à l’origine de 61,05% des crimes haineux, mais ils composent 79,96% de la population.

Sources:
FBI
Hate Crime Statistics 2008: Hate Crime by Jurisdiction, Hate Crime by Offenders


21 juin 2010

Même en Corée du Nord le socialisme recule Économie International Revue de presse

The Washington Post

-

N. Korea lifts restrictions on private markets as last resort in food crisis
The Washington Post

Bowing to reality, the North Korean government has lifted all restrictions on private markets — a last-resort option for a leadership desperate to prevent its people from starving.

In recent weeks, according to North Korea observers and defector groups with sources in the country, Kim Jong Il’s government admitted its inability to solve the current food shortage and encouraged its people to rely on private markets for the purchase of goods. Though the policy reversal will not alter daily patterns — North Koreans have depended on such markets for more than 15 years — the latest order from Pyongyang abandons a key pillar of a central, planned economy.

With November’s currency revaluation, Kim wiped out his citizens’ personal savings and struck a blow against the private food distribution system sustaining his country. The latest policy switch, though, stands as an acknowledgment that the currency move was a failure and that only capitalist-style trading can prevent widespread famine.

Several analysts who monitor and travel to North Korea said that in recent weeks, Pyongyang has abandoned almost all its rules about who can spend money and when. That would seem to indicate that Kim — who once equated free-market trading with « egotism » and a collapse of social order — now wants to rehabilitate the markets.