Antagoniste


20 juin 2010

Parole de juge ! En Vidéos États-Unis Philosophie

Entrevue passionnante avec le juge Andrew Napolitano au sujet des menaces qu’on gros gouvernement fait peser sur nos libertés:

Le juge est sans contredit l’un des libertariens les plus articulé, intelligent, réfléchis, charismatiques et passionnés. Bref, c’est un casseur de socialistes implacable et redoutable !


20 juin 2010

La violence gauchiste Coup de gueule En Vidéos États-Unis Gauchistan Hétu Watch

Les Tea Party existent depuis plus d’un an et pendant tout ce temps, le régime socialiste du président Obama tente de faire croire à la population que ceux qui participent à ce mouvement sont des gens violents et dangereux.

Pourtant, malgré les milliers de manifestations, aucun geste violent n’a pu être associé au Tea Party.  Lors de la méga-manifestation qui a réuni plusieurs centaines de milliers de personnes l’été dernier, pas une seule arrestation.

Si les Tea Party ont fait montre à plusieurs reprises de leur caractère non violent, la gauche de son côté n’hésite pas à avoir recours à la violence.  Par exemple, la semaine dernière un militant gauchiste a frappé à coup de poing une personne qui manifestait contre les bailouts:

Pas une semaine ne passe sans qu’un gauchiste fasse usage de la force:

La liste est longue, je pourrais continuer comme ça pendant des heures.

Bref, quand les médias parlent des Tea Party, ils sont obligés d’imaginer de possibles actes de violence parce que ce groupe n’a pas d’antécédent violent.  Par contre à gauche, l’usage de la force est devenu la règle.  Mais ça, Richard Hétu n’en parlera jamais…


20 juin 2010

L’hémorragie se poursuit Économie États-Unis Récession Revue de presse

USA Today

-

Bank failure is 83rd in ’10; pace more than double last year’s
USA Today

Regulators on Friday shut down a Nevada bank, raising to 83 the number of U.S. bank failures this year.

The 83 closures so far this year is more than double the pace set in all of 2009, which was itself a brisk year for shutdowns. By this time last year, regulators had closed 40 banks. The pace has accelerated as banks’ losses mount on loans made for commercial property and development.

The number of bank failures is expected to peak this year and be slightly higher than the 140 that fell in 2009. That was the highest annual tally since 1992, at the height of the savings and loan crisis. The 2009 failures cost the insurance fund more than $30 billion. Twenty-five banks failed in 2008, the year the financial crisis struck with force, and only three succumbed in 2007.

As losses have mounted on loans made for commercial property and development, the growing bank failures have sapped billions of dollars out of the deposit insurance fund. It fell into the red last year, and its deficit stood at $20.7 billion as of March 31. The FDIC expects the cost of resolving failed banks to grow to about $100 billion over the next four years.