Antagoniste


17 juin 2010

La dissidence Coup de gueule Gauchistan Québec

Gauche TotalitaireHélène Buzzetti, la correspondante parlementaire pour la feuille de chou national-socialiste n’a pas peur du ridicule…

Sur les ondes de la radio de Radio-Canada (!), elle a affirmé dans la même entrevue que le gouvernement de Stephen Harper avait des relents de totalitarisme pour ensuite déclarer que la mise en ondes de Sun TV, la nouvelle chaîne d’information de droite, était dérangeante parce qu’elle allait permettre aux voix dissidentes de s’infiltrer dans les médias !

Hélène Buzzetti et Hugo Chavez: même combat, celui de faire taire les voix dissidentes !

En fait, Hélène Buzzetti ne semble pas avoir réalisé que ce qui définit les régimes autoritaires, c’est précisément la suppression de la dissidence.  Quand un journaliste trouve dérangeant que des voix dissidentes puissent s’exprimer dans l’espace public, c’est un signe incontestable qu’il y a définitivement quelque chose de pourri dans le royaume du Danemark.  N’est-ce pas George Orwell qui a un jour déclaré: « in a time of universal deceit, telling the truth is a revolutionary act ».

Le relent de totalitarisme que l’on peut observer en ce moment n’émane pas du gouvernement conservateur, mais des médias qui, tous les jours, nous imposent les dictats de la pensée unique.

Je vous laisse sur un formidable coup de gueule d’Éric Duhaime qui dénonce le totalitarisme médiatique sévissant dans nos médias:

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

À lire aussi, ce billet publié sur le blogue d’Éric Duhaime: Deux télés, deux mesures

H/T: Radio Ego pour l’extrait audio


17 juin 2010

La vraie priorité des Québécois Économie Environnement Québec

Économie vs ÉcologieAu Québec, nous aimons dire que nous sommes « verts », on aime bien cracher sur les Albertains et leur ignoble pétrole. C’est aussi au Québec que l’on retrouve le plus grand nombre d’adeptes de la secte carboniste.

Bref, au Québec nous sommes les rois incontestés de l’hypocrisie.

Pourquoi ?

Parce que non seulement les 2 raffineries de Shell et de Pétro-Canada constituent les deux plus grosses sources d’émissions de gaz à effet de serre de Montréal, mais la raffinerie Shell est la 2e source d’émission de gaz à effet de serre la plus importante de la province de Québec (elle est devancée uniquement par l’aluminerie d’Alcoa à Baie-Comeau).

Quand la raffinerie Shell a annoncé qu’elle allait fermer ses portes, comment ont réagi les Québécois ?  A-t-on vu les gens se réjouir de la fermeture de cette source colossale de gaz à effet de serre ?  Absolument pas ! C’est plutôt le contraire qui s’est produit; les gens se sont mobilisés pour sauver cette industrie.

Bref, les Québécois ont réalisé que les avantages économiques associés à l’exploitation d’une raffinerie surpassaient largement les inconvénients associés aux prétendus effets du réchauffement climatique.  Autrement dit, les Québécois se sont comportés exactement comme les méchants Albertains !


17 juin 2010

Chavez: le fantasme des médias québécois Gauchistan Revue de presse Venezuela

The Wall Street Journal

-

Fugitive Venezuela TV Station Owner Zuloaga Flees Country
The Wall Street Journal

Guillermo Zuloaga, the owner of the last major television station in Venezuela critical of President Hugo Chavez, has fled the country after a warrant was issued for his arrest, a station representative confirmed Wednesday.

Observers are now wondering how much longer the government may allow Caracas-based Globovision to remain on the air, given its owner is an international fugitive. Government critics say shutting down the anti-Chavez station, if only temporarily, might work well for the ruling socialist party ahead of September legislative elections, which promise to see tight races. Authorities had Zuloaga in their hands back in March, when he was arrested for making allegedly « offensive and disrespectful » statements about Chavez on a television show.

In a case that appears to be related to the Zuloaga case, the government seized control Monday of a mid-sized bank called Banco Federal, claiming the bank was not meeting its liquidity requirements. The bank’s president, Nelson Mezerhane, is a major investor in Globovision, and Chavez critics say that connection is the actual reason the bank was seized. Bank officials claim they were meeting minimum liquidity requirements. Mezerhane, like his business partner Zuloaga, has been known to make critical remarks of Chavez in public. Mezerhane has also fled the country.

A former state governor, Oswaldo Alvarez Paz, was arrested in March for saying on a television show that Venezuela has become a haven for drug traffickers. Chavez said such statements break a law that prohibits « spreading false information » or making any incendiary comments deemed threatening to peace and stability.