Antagoniste


7 juin 2010

Propagande ou incompétence ? Coup de gueule Hétu Watch Israël Palestine Terrorisme

ObamanomicsSelon Richard Hétu, les commandos israéliens à bord d’un hélicoptère ont tiré sur les passagers du Mavi Marmara avant de procéder à son abordage.

Il va de soi que cette affirmation n’est appuyée par aucune preuve.

Premièrement, les journalistes de la chaîne Al-Jazeera, présent à bord du Mavi Marmara, n’ont diffusé aucune image qui permet d’accréditer cette thèse.

Deuxièmement, dans la vidéo montrant l’abordage du Mavi Marmara à partir de l’hélicoptère, on voit immédiatement les islamistes présents à bord se ruer sur les soldats israéliens pour les battre sauvagement à coup de barre de fer.  On ne voit aucun des agresseurs tomber sous les balles ni même chercher à fuir des tirs qui auraient été dirigés contre eux.

Bref, il n’existe aucun fait pour accréditer les faits allégués.  Si Richard Hétu avait bien fait son travail, il serait parvenu à la même conclusion.

Ce qui nous laisse devant la question suivante, le billet de Richard Hétu: propagande antisémite ou incompétence ?


7 juin 2010

Vivre à Gaza Coup de gueule En Chiffres En Images En Vidéos Gauchistan International Israël Palestine

Le blocus israélien dirigé contre Gaza aurait fait de ce territoire un « camp de concentration » et il serait à l’origine d’un désastre humanitaire.  C’est du moins la version des gauchistes.

Mais dans la réalité, voici comment on vit à Gaza et au Darfour…

À Gaza Au Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour
Gaza Darfour

Gaza est probablement le premier « camp de concentration » de l’histoire de l’humanité avec des écrans plats, des cafés internet et des boutiques qui débordent d’aliments,  on est très loin de la réalité du Darfour…  Pendant que l’ONU perd son temps à dénoncer le blocus israélien, des gens souffrent véritablement ailleurs,  mais ils sont contraints de le faire en silence parce que les Palestiniens ont le monopole de la souffrance.  Ce qui compte pour l’ONU et les médias ce n’est pas de protéger les innocents, mais plutôt de diaboliser Israël.

Voici les 5 pays qui ont fait l’objet du plus grand nombre de résolutions des Nations-Unis depuis 2003 (date à laquelle les statistiques ont commencé à être compilées):

Antisémite
Source: EYE on the UN

De voir les Nation-Unis s’acharner sur la seule terre de liberté du Moyen-Orient, c’est la démonstration la plus éloquente de l’échec de cette organisation.

Autrement, comment peut-on justifier le fait qu’Israël ait été l’objet d’un plus grand nombre de résolutions que le total cumulé par: le Soudan, l’Iran, la Corée du Nord, le Myanmar, le Turkménistan, Cuba, le Sierra Leone, l’Ouzbékistan, la Lybie, l’Arabie Saoudite, la Chine, la Russie et la Syrie…


7 juin 2010

Le modèle canadien Canada Économie Europe Revue de presse

The Daily Telegraph

-

Britain to emulate Canada’s radical solution to tackle debt
The Daily Telegraph

The Chancellor will announce a « once-in-a-generation » revolution in public spending inspired by Canada in the mid-1990s, when the government turned a budget deficit of nine per cent of GDP into a surplus. Canada brought public spending under control guided by the principle that people should ask « what needs to be done by government and what we can afford to do ».

Mr Osborne and his Liberal Democrat deputy, Danny Alexander, will attempt to bring about a similar change of mindset in Britain. The ambitious plan will be welcomed by those who believe swift and decisive action is necessary to bring Britain’s budget deficit and spiralling national debt under control quickly.

At the height of the Canadian debt crisis in 1994, the country had a budget deficit of around 9 per cent of GDP. The following year, Jean Chrétien, the Liberal prime minister, unveiled what became known as the « bloodbath budget », in which departmental spending was reduced by an average of 20 per cent.

Mr Osborne and Mr Alexander will set out in detail tomorrow how they intend to emulate this approach to cut Britain’s £156 billion budget deficit. The source added: « For 13 years spending reviews have suffered from the assumption that central government always knows best. The result has been falling public sector productivity and waste on an industrial scale.