Quand Jean Charest a été élu en 2003, ils nous avaient promis une réingénierie de l’état et le dégraissage de la fonction publique. Mais quand est venu le temps de passer à l’action, le Premier Ministre s’est dégonflé; il a baissé son pantalon pour se laisser castrer par l’infâme racaille syndicale et les méprisables groupes parasitaires de pression sôôôôôciale.

Bref, les Québécois n’ont pas eu la chance d’avoir un politicien droit, honnête et courageux comme Chris Christie, le gouverneur républicain nouvellement élu dans le New Jersey:

À quand un Chris Christie québécois ?