Antagoniste


26 mars 2010

Les principes de l’Université d’Ottawa Canada Coup de gueule

Chossudovsky

L’Université d’Ottawa est une institution d’enseignement prestigieuse et respectable.

C’est pour cette raison que son vice-président aux affaires académiques a menacé de poursuivre Ann Coulter pour un discours qu’elle n’avait pas encore prononcé.

Et c’est aussi pour cette raison que l’Université d’Ottawa compte Michel Chossudovsky, un truther anti-capitaliste, parmi ses enseignants.

Ils ont de bien beaux principes à l’Université d’Ottawa…


26 mars 2010

Radio-poubelle Coup de gueule États-Unis Gauchistan Québec

Pas à Québec, mais bien à Montréal.  En plus, c’est une radio-poubelle payée avec l’argent de nos taxes. Je parle bien sûr de l’infâme travail propagandiste de Radio-Canada.

Pour commenter les péripéties entourant la réforme de la santé de Barack Obama, Christiane Charette a invité 3 ultras gauchistes. S’en est suivi un déluge de mensonge…

On a prétendu que le mouvement de contestation contre la réforme d’Obama s’estompait en prétendant qu’il n’était qu’une centaine à avoir manifesté devant le Capitole la fin de semaine dernière.  En réalité, ils étaient plusieurs milliers qui s’étaient réunis spontanément à moins de 24h d’avis.

Ensuite, on a prétendu que les manifestants avaient crié des insultes racistes à l’endroit d’un groupe de politiciens noirs se rendant au Congrès.  Encore une fois, des accusations complètement mensongères.

Ensuite, on a dit que les politiciens démocrates étaient les victimes de menace de la part des opposants à la réforme.  Bien sûr, la bande de crétins réunis autour du micro de Christiane Charette ne parlera jamais du coup de feu dirigé contre le bureau d’Eric Cantor (Whip du parti républicain au congrès) ni des menaces de mort dirigées contre le GOP.

En passant, un petit reality check pour les obamistes de Radio-Canada:

Contre le socialisme


26 mars 2010

La liberté selon Chavez Gauchistan Revue de presse Venezuela

The New York Times

Chávez Critic Is Arrested, Then Freed, in Venezuela
The New York Times

Agents from Venezuela’s military intelligence agency on Thursday arrested Guillermo Zuloaga, the owner of the independent television network Globovisión and one of the country’s most influential critics of President Hugo Chávez, heightening concerns over an intensifying clampdown on news organizations and opposition political leaders.

Mr. Zuloaga was released several hours later and told not to leave the country while the investigation continued. International human rights groups and the Organization of American States had pressed the government to release him.

Attorney General Luisa Ortega said that Mr. Zuloaga had been arrested in connection with comments he made this month at an Inter American Press Association meeting in Aruba that were considered false and “offensive” to Mr. Chávez. Among other remarks at the meeting, Mr. Zuloaga pointedly criticized methods used by Mr. Chávez’s government to shut down news outlets, and was quoted as saying it meant the country lacked freedom of expression.

The arrest of Mr. Zuloaga comes at a time when Mr. Chávez’s government is adopting an increasingly harsh approach to dealing with the president’s critics. Mr. Chávez, who is facing broad public ire over continuing electricity blackouts and a sharply contracting economy, recently pushed another critical television network, RCTV, off the airwaves.