Politique PoubelleMardi dernier, Benoît Dutrizac a reçu dans ses studios le Gaétan Barrette (président de la Fédération des médecins spécialistes), Louis Godin (PDG de la Fédération des médecins omnipraticiens) et Régine Laurent (Fédération interprofessionnelle de la santé). [Ici & ici]

Durant cette entrevue, Benoît Dutrizac s’est questionné sur le niveau des dépenses colossales dans le système de santé québécois.  Mal lui en prit, car ses invités l’ont immédiatement corrigé: le gouvernement ne dépense pas en santé, il investit !

C’est bien connu, au Québec quand le gouvernement sort de l’argent de ses coffres, ce n’est jamais une dépense, c’est toujours un investissement.  On ne dépense pas en santé, on investit.  On ne dépense pas en éducation, on investit.  On ne dépense pas en culture, on investit.  On ne dépense pas pour refaire les routes, on investit.  On ne subventionne pas les industries, on investit.  On ne dépense pas dans les garderies à 7$, on investit.  On ne dépense pas dans les régions, on investit.

Et allez savoir pourquoi, malgré tous ses investissements, le Québec accumule les déficits…  Si l’on accepte la prémisse que le gouvernement ne dépense jamais, mais qu’il investit, alors force est de conclure que les talents d’investisseurs de nos politiciens sont comparables à ceux de Vincent Lacroix…