Antagoniste


16 mars 2010

L’urgence d’agir… Coup de gueule Économie Québec

Description de l’état déplorable du système de santé au Québec…

La Presse
Les omnipraticiens lancent un nouvel appel pour décongestionner les urgence

Au moment où le gouvernement s’inquiète de la hausse vertigineuse des coûts de la santé, les médecins omnipraticiens lancent un nouvel appel à l’aide pour décongestionner les salles d’urgence des hôpitaux de Montréal où les problèmes persistent.

Deux ans après l’adoption de [nouvelles mesures] et l’injection de plusieurs millions de dollars, l’Association des médecins omnipraticiens continue de geindre. A la suite d’une enquête effectuée auprès de 17 hôpitaux francophones et anglophones, elle fait le constat suivant: la situation est toujours inacceptable à plusieurs endroits; l’ensemble des établissements ont un taux moyen d’occupation des civières qui atteint 100 p. cent à minuit, une période qui devrait être relativement calme; on manque encore de lits de courte et de longue durée; la pénurie d’effectifs médicaux touche particulièrement les urgences et le privilège qu’ont certains hôpitaux de refuser des ambulances a pour effet de déplacer le problème vers d’autres centres.

«Il persiste un important problème de congestion dans les urgences. Force est donc de conclure que malgré leur mérite, les mesures, telles qu’appliquées actuellement, sont insuffisantes», a déclaré hier le docteur Renald Dutil, président de l’Association des omnipraticiens de Montréal.

Le problème ?

Cet article n’a pas été écrit cette semaine, mais bien le 7 décembre 1988, il y a plus de 20 ans !

Si la solution passait par le système public, on l’aurait trouvé depuis bien longtemps… Après 20 ans d’échecs répétés, il serait temps de voir les choses en face et de réaliser que le privé est la seule solution qu’il nous reste.


16 mars 2010

En toute simplicité Coup de gueule Économie Gauchistan Québec

Hot Dog Solidaire

Le 17 avril prochain, Québec Solitaire organisera une dégustation de bières et saucisses artisanales pour la modique somme de 60$. En plus de la bière et des saucisses, les gens présents auront la chance d’entendre un exposé de Serge Mongeau, un adepte de la simplicité volontaire, sur « la décroissance comme stratégie de sortie de crise ».

Payer 60$ pour boire de la bière et manger des saucisses, voilà qui est parfaitement cohérent avec les objectifs de décroissance et de simplicité volontaire… Tout le monde sait qu’au Québec la saucisse à hot dog et la Milwaukee’s Best sont réservées à la bourgeoisie.


16 mars 2010

Top 5 Qc/Ca Canada Québec Top Actualité

Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (9-15 mars) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Les jeux Paralympiques sont au 6e rang au Québec.

Actualité Canada

Source:
Influence Communication
Influence Communication


16 mars 2010

L’exagération réchauffiste de la semaine Environnement Europe Revue de presse

The Times of London

Ed Miliband’s adverts banned for overstating climate change
The Times of London

Two government advertisements that use nursery rhymes to warn people of the dangers of climate change have been banned by the Advertising Standards Authority (ASA) for exaggerating the potential harm.

The adverts, commissioned by Ed Miliband, the energy secretary, used the rhymes to suggest that Britain faces an inevitable increase in storms, floods and heat waves unless greenhouse gas emissions are brought under control.

The ASA has ruled that the claims made in the newspaper adverts were not supported by solid science and has told the Department of Energy and Climate Change (DECC) that they should not be published again.

The rulings will be an embarrassment for Miliband, who has tried to portray his policies as firmly science-based. The advertisements attracted 939 complaints — more than the ASA received for any advertisement last year.