GIECPat Finnegan est un membre éminent du GIEC, ce réputé scientifique a participé à un débat en Irlande sur le réchauffement climatique. Quand Phelim McAleer a demandé à Pat Finnegan s’il avait lu le rapport du GIEC, ce dernier a répondu… par la négative ! Son excuse: le rapport du GIEC faisant plus de 1 800 pages, il était irréaliste de penser qu’une personne puisse le lire au complet…  Hé oui, il faudrait dépenser des centaines de milliards sur la base d’un rapport que les scientifiques n’ont pas jugé bon de lire !

Il est aussi ironique de voir les journaleux de « Rue Frontenac » qualifier Maxime Bernier de sceptique quand on sait que ce média n’a jamais pris le temps de rapporter les très nombreuses erreurs contenues dans le rapport du GIEC (ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici & ici).

Je me demande si les syndiqués  de « Rue Frontenac », tout comme ceux de la BBC, ont des intérêts financiers dans le  complexe réchauffo-industriel