Antagoniste


21 février 2010

Changement de paradigme En Vidéos États-Unis Hétu Watch

Cette fin de semaine se tenait la conférence du CPAC (Conservative Political Action Conference), l’un des plus gros rassemblements annuels de la droite aux États-Unis.

Cette année, l’un des commendataires de l’événement était GOProud, une association d’homosexuels conservateurs. Un des participants à la conférence, Ryan Sorba, a profité de l’occasion pour dénoncer la présence de GOProud au CPAC. Voici l’accueil qui lui a été réservé:

Le type a quitté la tribune sous les huées de la foule ! Voilà un événement remarquable dont Richard Hétu ne parlera pas.

Ce changement de paradigme chez la droite américaine ne peut être que salutaire; j’y vois une influence directe des Tea Party qui ont dénoncé les nombreuses intrusions du gouvernement dans la vie des gens. La droite a fini par réaliser que le gouvernement devait non seulement cesser d’intervenir dans la sphère économique, mais aussi dans la sphère sociale. S’il est illégitime pour un gouvernement de dicter à sa population comment dépenser son argent, il est tout aussi illégitime pour ce même gouvernement de dire aux individus comment vivre leur vie. Si l’on désire sortir le gouvernement du portefeuille des gens, il faut être cohérent et aussi demander à ce que le gouvernement sorte des chambres à coucher.

Après tout, si les politiciens sont trop incompétents pour s’acquitter d’une tâche toute simple comme remplir des nids de poules, comment peuvent-ils prétendre avoir la sagesse de juger de la moralité des gens.

MISE-À-JOUR 1

Le résultat d’un sondage fait auprès des gens présent lors de la conférence montre que seulement 5% des gens pensent que la priorité du gouvernement devrait être la promotion des valeurs traditionnelles et 1% des gens qui considèrent que le gouvernement devrait avoir comme priorité de stopper les mariage entre personnes de même sexe.

MISE-À-JOUR 2

Le discours d’Alexander McCobin qui reflète lui aussi le changement qui s’opère dans la droite aux États-Unis (notez les applaudissements qui supplantent les huées):


21 février 2010

Réchauffement climatique, tout et son contraire Coup de gueule Environnement États-Unis

Déclaration d’un groupe de scientifiques à propos du brouillard dans la baie de San Francisco faite en juillet 2009:

Global Warming

Get ready for even foggier summers. The [San Francisco] Bay Area just had its foggiest May in 50 years. And thanks to global warming, it’s about to get even foggier. That’s the conclusion of several state researchers.

Déclaration d’un groupe de scientifiques à propos du brouillard dans la baie de San Francisco faite en février 2010:

Fog over San Francisco thins by a third due to climate change. The sight of Golden Gate Bridge towering above the fog will become increasing rare as climate change warms San Francisco bay, scientists have found.

Global Warming


21 février 2010

No taxation without representation Canada Économie Revue de presse

National Post

Canada confirms opposition to global bank tax
National Post

The Canadian government confirmed Friday it will officially oppose international efforts to get the world’s major economies to impose a global bank tax. This could potentially ignite a major divide among Group of 20 leaders at their summit meeting in Toronto this summer, and further thwart efforts to implement uniform financial regulations in the post-recession era.

Senior Canadian officials are in the midst of crafting a public response that will be delivered shortly, sources with knowledge of the plan said. An official, and public, declaration is required, they say, due to recent public musings from Gordon Brown, the British Prime Minister, that the G20 countries were close to a deal on a financial services tax — the so-called « Tobin » tax.

Prime Minister Stephen Harper, as well as Finance Minister Jim Flaherty, want to use their influence as host of the next G20 meeting, in Toronto in June, to kill the proposal. The sources suggested the G20 would not agree to measures or policies unless all leaders sign on.

When he was at the World Economic Forum in Davos last month, Mr. Harper used the global stage to denounce « excessive » and « arbitrary » proposals from countries, such as Britain and France, to regulate the financial-services industry in the aftermath of the global financial crisis.

Mr. Brown proposed a global transaction tax at a G20 meeting he hosted in Scotland last November, only to draw stiff opposition — from, among others, Timothy Geithner, the U.S. Treasury Secretary. Despite Mr. Brown’s musings, the global community appears to be as divided as ever.