Antagoniste


7 février 2010

Le racket écologique Économie En Vidéos Environnement États-Unis

Quand vous entendez un politicien parler d’indépendance énergétique ou d’énergie verte, prenez garde. Ce qui l’intéresse vraiment c’est de vous détrousser de votre portefeuille.


7 février 2010

Jim Prentice avait raison Économie Environnement États-Unis Québec

Vert à l'extérieur, rouge à l'intérieurChaque fois que le gouvernement du Québec nous parle de son plan vert, on nous donne l’exemple de la Californie et de son économie verte…

Quand on voit l’état désastreux de l’économie en Californie, on se demande bien comment l’économie verte peut être un synonyme de prospérité.  En fait, les choses vont tellement mal qu’un projet de loi pourrait être déposé devant la législature californienne pour retarder l’adoption du plan vert tant et aussi longtemps que le chômage ne tombera pas sous les 5,5%.  En ce moment, ce taux est de 12,4%.

Mais au Québec les politiciens se fichent d’appauvrir la population avec des politiques économiques absurdes parce qu’ils ont compris depuis longtemps que plus le Québec sera pauvre, plus il obtiendra de la péréquation.  Et plus le Québec obtient de la péréquation, moins les politiciens auront besoins de justifier leurs sottises.


7 février 2010

Devinez quoi ? Encore des erreurs du GIEC ! Environnement Europe Revue de presse

The Daily Telegraph

New errors in IPCC climate change report
The Daily Telegraph

The Intergovernmental Panel on Climate Change’s (IPCC) report is supposed to be the world’s most authoritative scientific account of the scale of global warming. But this paper has discovered a series of new flaws in it including:

The publication of inaccurate data on the potential of wave power to produce electricity around the world, which was wrongly attributed to the website of a commercial wave-energy company. Claims based on information in press releases and newsletters.

It can also be revealed that claims made by the IPCC about the effects of global warming, and suggestions about ways it could be avoided, were partly based on information from ten dissertations by Masters students.

The IPCC also made use of a report by US conservation group Defenders of Wildlife to state that salmon in US streams have been affected by rising temperatures. The panel has already come under fire for using information in reports by conservation charity the WWF.

Senior scientists are now expressing concern at the way the IPCC compiles its reports and have hit out at the panel’s use of so-called “grey literature” — evidence from sources that have not been subjected to scientific ­scrutiny.