Antagoniste


4 février 2010

L’envie Canada Coup de gueule Économie Québec

180 degrésDepuis toujours, le mouvement nationaliste québécois a fait campagne en dénonçant les intrusions du gouvernement fédéral dans les affaires de la province.  Ils ont fait valoir qu’Ottawa était devenu trop centralisateur et qu’il empiétait sur les domaines de juridiction provinciale.

Mais depuis quelque temps, nous avons pu assister à un revirement à 180 degrés de la part de ces mêmes nationalistes.  Aujourd’hui, ils réclament que le gouvernement fédéral sorte ses gros sabots et dicte à l’Alberta la marche à suivre dans le développement de ses ressources naturelles.

Qui aurait cru qu’un jour les nationalistes québécois demanderaient un gouvernement central fort ayant le pouvoir d’empiéter sur les compétences d’une province ?  Le « maître chez nous » des nationalistes est devenu « maître chez eux »

Toujours au sujet des nationalistes, il est fascinant de constater que l’essentiel de leur énergie est consacré non pas à enrichir le Québec, mais à trouver des moyens d’appauvrir l’Alberta.  C’est un peu comme si un élève ayant échoué à un examen décidait de se reprendre non pas en étudiant plus fort, mais plutôt en cherchant des moyens pour faire échouer le premier de classe.  Selon la logique de cet élève, si le premier de classe échoue, il sera désormais à égalité avec celui-ci, qu’importe si c’est une égalité dans la médiocrité.


4 février 2010

Pétro-dollar Canada Économie Québec

Alberta

Durant les 25 prochaines années, l’exploitation des hydrocarbures en Alberta va enrichir le Canada de 3 505 milliards de dollars. Au Québec, les retombées économiques seront de l’ordre de 45 milliards de dollars, ce qui représente une somme moyenne de 1,8 milliard de dollars par année.

Pour l’année en cours, l’industrie pétrolière albertaine va enrichir chaque Québécois de 229 dollars. Pour une famille de 4 (2 parents, 2 enfants), cela représente une somme de 916 dollars.

Que les Québécois qui considèrent que l’argent des sables bitumineux est sale se sentent libres de faire un chèque aux Albertains… Après tout, si le but est de sauver la planète il serait normal que les Québécois fassent preuve d’une plus grande solidarité en envoyant de l’argent en Alberta pour les aider à réduire leurs émissions de GES. La gauche aime bien ça la solidarité.


4 février 2010

Encore de la fraude au GIEC Environnement International Revue de presse

The Times of London

UN climate panel shamed by bogus rainforest claim
The Times of London

A starling report by the United Nations climate watchdog that global warming might wipe out 40% of the Amazon rainforest was based on an unsubstantiated claim by green campaigners who had little scientific expertise.

The Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC) said in its 2007 benchmark report that even a slight change in rainfall could see swathes of the rainforest rapidly replaced by savanna grassland.

The source for its claim was a report from WWF, an environmental pressure group, which was authored by two green activists. They had based their “research” on a study published in Nature, the science journal, which did not assess rainfall but in fact looked at the impact on the forest of human activity such as logging and burning. This weekend WWF said it was launching an internal inquiry into the study.

This is the third time in as many weeks that serious doubts have been raised over the IPCC’s conclusions on climate change. Two weeks ago, after reports in The Sunday Times, it was forced to retract a warning that climate change was likely to melt the Himalayan glaciers by 2035. That warning was also based on claims in a WWF report. The IPCC has been put on the defensive as well over its claims that climate change may be increasing the severity and frequency of natural disasters such as hurricanes and floods.