Politique PoubelleGrosse annonce du gouvernement hier: des centaines de millions pour des usines de biométhanisation.  La ministre Line Beauchamp nous assure que ce projet pourra générer de la richesse… Si la biométhanisation est une activité rentable, on se demande bien pourquoi le gouvernement doit subventionner cette industrie à coup de millions.  Si l’énergie produite par le compostage avait une quelconque valeur, il y a bien longtemps que le secteur privé aurait sauté sur l’occasion.

Mais la ministre a poussé le bouchon encore plus loin en affirmant que son projet était bon pour l’économie du Québec parce que la biométhanisation des déchets demande 10 fois plus de travailleurs que leur enfouissement.  Quel argument stupide…  Si l’on remplaçait les pelles par des cuillères sur nos chantiers de construction, on augmenterait aussi le nombre de travailleurs nécessaires.  Par contre, personne ne serait assez bête pour affirmer que pareille mesure serait profitable à l’économie !

Du côté des emplois, Line Beauchamp était bien contente de nous dire que cette dépense de 559 millions de dollars allait créer 4 400 emplois (soit 127 045$/emploi).  Désolé, mais les dépenses des gouvernements ne créent pas d’emplois.  Les dépenses publiques ne font que remplacer celles des individus; on déshabille Paul (en le taxant) pour habiller Pierre (en le subventionnant).  Il n’y a aucune création d’emplois, seulement un déplacement de l’activité économique d’une industrie vers une autre.

Quand va-t-on réaliser que le Québec n’a pas les moyens de gaspiller l’argent des contribuables dans ce genre de projet farfelu ?

Pour le reste, il est bon de rappeler que le recyclage est une vaste supercherie:

En passant, il n’est pas encore né le politicien qui va m’obliger à utiliser un bac brun.