Publicité d’un concessionnaire Ford dans la ville de Manhattan au Kansas:

Government Motors
« There hasn’t been any negative reaction.  A lot of customers that come in here, they’re tired of all the government bailouts.  We’ve gotten calls from people encouraging us and telling us their next vehicle will definitely be a Ford. »

Au Québec, si le gouvernement avait sauvé une compagnie en la nationalisant, on aurait probablement fait des pubs nous disant que notre devoir de citoyen consistait à faire des affaires avec cette nouvelle entité gouvernementale (nationalisme oblige…).

Aux États-Unis, on observe la situation inverse…

Deux conceptions différentes de la liberté et du rôle du gouvernement…