Le Top 5 de l’actualité québécoise et canadienne (12-18 janvier) selon Influence Communication:

Actualité Québec

Actualité Canada

Actualité Québec

Depuis 2004, voici les catastrophes naturelles qui ont le plus marqué les médias québécois (Poids médias sur 7 jours):

  1. Séisme à Haïti (2010): 21,83 %
  2. Ouragan Katrinai (2005): 7,79 %
  3. Tsunami (2004): 8,01 %
  4. Séisme au Pakistan (2005): 3,89 %

Éclipse médiatique

On considère qu’une nouvelle devient une éclipse médiatique lorsqu’elle occupe 20 % et plus du contenu d’information pendant un minimum de 2 heures. Mercredi dernier entre 9h00 et 14h00, 61 % des nouvelles au Québec a porté sur le sujet.

Au cours de la même période, la radio et la télévision du monde entier a diffusé en moyenne 6 nouvelles chaque seconde entre 9h00 et 14h00.

Au même moment dans les médias sociaux, on a trouvé en moyenne 62 messages chaque seconde pendant cette période ce qui est 5 fois plus important que lors de l’assermentation de Barack Obama.

Au cours des 24 premières heures, près de 6 millions de minutes de temps d’antenne ont porté sur la nouvelle dans le monde ce qui est l’équivalent de l’attention accordée à la tragédie de Virginia Tech. C’est 2,75 fois moins que le 11 septembre 2001 et 3,3 fois moins que l’assermentation de Barack Obama.

Près de 825 000 articles de journaux ont été publiés les 13 et 14 janvier dans le monde sur la nouvelle. C’est l’équivalent de tous les journaux québécois pendant plus de 550 jours. En comparaison, les 20 et 21 janvier 2009, les quotidiens du monde entier avaient publié 3,3 millions d’articles de journaux sur Barack Obama.

Bilan sur 7 jours

Depuis une semaine, les journaux du monde entier ont publié 6 140 000 articles sur le sujet. C’est l’équivalent de tous les journaux québécois pendant 11,2 années.

S’il était possible de réécouter toute la couverture accordée par la radio et la télévision du monde entier depuis 7 jours, on pourrait revivre l’événement 24 heures sur 24 pendant 25 694 jours ou l’équivalent de 70,4 années.

Source:
Influence Communication
Influence Communication