Antagoniste


5 janvier 2010

Qui veut faire l’ange fait la bête États-Unis Terrorisme

TerrorismeSuite à l’attaque du 11 septembre, les Américains ont été très nombreux à substituer leurs déplacements en avions par des déplacements en voitures; une décision motivée par la peur de voyager en avion et pour éviter les contrôles de sécurités astreignants dans les aéroports.

Les déplacements en voitures étant moins sécuritaires que ceux en avions, on a estimé que dans les 3 mois qui ont suivi les attaques, 725 personnes de plus sont mortes dans des accidents de la route; ces morts auraient été évitées si ces gens avaient voyagé, comme prévu, en avion.

Voilà un facteur à considérer quand vient le temps d’évaluer les mesures de sécurité dans les aéroports: si pour diminuer un risque marginal d’attentat terroriste on met en place des mesures qui réduisent le trafic aérien, on va probablement tuer plus de gens qu’on va en sauver.

Source:

The Impact of 9/11 on Driving Fatalities: The Other Lives Lost to Terrorism


5 janvier 2010

La démesure Économie En Vidéos International Québec

Hier, on a inauguré à Dubaï la plus haute tour de la planète.  Construit au coût de 1,5 milliard de dollars US, cet édifice de 0,828 kilomètre a été décrit comme étant un symbole de démesures et d’excès.

En passant, la construction du Stade Olympique a coûté aux contribuables québécois 1,0 milliard de dollars US (2009).   Si la tour de Dubaï a été construite en 5 ans, il aura fallu 11 ans pour compléter le Stade Olympique.


5 janvier 2010

Dépendance verte Chine Économie Environnement Revue de presse

Concern as China clamps down on rare earth exports
The Independent

Britain and other Western countries risk running out of supplies of certain highly sought-after rare metals that are vital to a host of green technologies, amid growing evidence that China, which has a monopoly on global production, is set to choke off exports of valuable compounds.

Failure to secure alternative long-term sources of rare earth elements (REEs) would affect the manufacturing and development of low-carbon technology, which relies on the unique properties of the 17 metals to mass-produce eco-friendly innovations such as wind turbines and low-energy lightbulbs.

China, whose mines account for 97 per cent of global supplies, is trying to ensure that all raw REE materials are processed within its borders. During the past seven years it has reduced by 40 per cent the amount of rare earths available for export.

Industry sources have told The Independent that China could halt shipments of at least two metals as early as next year, and that by 2012 it is likely to be producing only enough REE ore to satisfy its own booming domestic demand, creating a potential crisis as Western countries rush to find alternative supplies.