Avec l’arrivée du temps des fêtes, c’est le retour de la cohue dans les centres commerciaux;  une période où l’on oublie les vertus de l’épargne et qui est souvent synonyme d’achat à crédit.

Voici comment a évolué le taux d’épargne depuis 1981:

L’évolution pour chaque province depuis 1981:

  • Alberta: -16,4%
  • Saskatchewan: -81,3%
  • Ontario: -82,1%
  • Manitoba: -85,9%
  • Nouveau-Brunswick: -86,9%
  • Québec: -88,1%
  • Terre-Neuve: -92,2%
  • Nouvelle-Écosse: -120,3%
  • Colombie-Britannique: -123,8%
  • Île-du-Prince-Édouard: -177,3%

Voici l’évolution du crédit à la consommation:

Lors des récessions du début des années 80 et 90, le crédit à la consommation s’est contracté.  Lors de la présente récession, grâce aux politiques irresponsables de la Banque du Canada, le crédit à la consommation a continué de croître.

De 2000 à 2009, le crédit à la consommation a augmenté de 97% alors que le revenu personnel disponible réel n’a augmenté que de 30%.

Pour citer l’économiste autrichien Ludwig von Mises:

Ludwig von Mises

« True, government can reduce the rate of interest in the short run. They can issue additional paper money. They can open the way to credit expansion by the banks. They can thus create an artifical boom and the appearance of prosperity. But such a boom is bound to collapse sooner or later and to bring about a depression. »

Sources:
Statistique Canada
Tableau 384-0012; Tableau 176-0032